0

Commune de Yokadouma : après 15 mois sans salaires, les agents communaux paralysent l’administration

Commune De Yokadouma Les agents communaux ne décolèrent pas

Mon, 21 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

Les employés revendiquent 15 mois d’arriérés de salaire

Le service minimum a été arrêté

Les agents communaux ne décolèrent pas

La commune de Yokadouma située dans le chef-lieu du département de la Boumba et Ngoko traverse une crise sans précèdent. En effet, depuis plusieurs mois les employés revendiquent les arriérés de salaires (près de 15 mois). Certains ont perdu la vie car incapables de se soigner. On parle d'une masse salariale de plus de 20 millions de FCFA par mois pour un budget d fonctionnement de près de 700 millions de FCFA par an. Face à la situation, les agents communaux ne décolèrent pas. D'après nos informations, une session extraordinaire du conseil municipal pour déposer le chef de l'exécutif communal de Yokadouma est annoncé d'ici le mois d'avril 2022. Timothée ABONO MPOUMPIEL sur les braises ardentes de la réalité de la gestion de la chose publique. Il se raconte que même les adjoints du chef de l'exécutif communal sont en colère. Le malaise est donc profond. Dans le camp d'en face, la loi de l'omerta est en vigueur. «Motus et bouche cousue», observe-t-on. A côté, de cela, plus de déclaration d'actes d'état civil pas de célébration des mariages etc. Bref, le service minimum est arrêté dans cette Collectivité territoriale décentralisée (Cdt)

Parmi les revendications, les employés revendiquent « 15 mois sans salaires, non-paiement des avancements, non paiements de la Cnps », peut-on lire sur les pancartes déposées devant la mairie.

Les grévistes exigent aussi une « affectation disciplinaire à Kondengui » pour le maire de la commune de Yokadouma. Parce que : « Nous ne voulons pas d’un receveur voleur de serveur de comptabilité ».

Face à cette situation qu’ils vivent, les grévistes avaient adressés une lettre au maire: « monsieur le maire, sommes-nous des objets ou des sujets ? », lui demandaient-ils.

Pour l’heure, le maire de concerné refuse de réagir. Pour rappel, la question d’aérés de salaires est très fréquente dans les municipalités et sociétés publiques et autres. Il y a quelque mois, les travailleurs du Matgénie à Yaoundé, manifestaient leur mécontentement contre l’entreprise qui leur devait au moins 12 mois de salaires impayés.

Source: www.camerounweb.com