0

Lutte contre le chômage : huit communes se partagent 2,4 milliards de FCFA

Concours Etudiants.png Il est question pour ces communes de construire des infrastructures socio-économiques de base

Mon, 20 Dec 2021 Source: Le Messager

Sur financement du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, ces communes vont construire des infrastructures socio-économiques de base et lutter contre le sous-emploi.

Plus de deux milliards de F (2 409 997 705 F), c’est le montant de la cagnotte que le ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire met à la disposition de huit communes du Cameroun, dans le cadre de la vulgarisation et la diffusion de l’approche Hautes intensités de main-d’œuvre (Himo) auprès des collectivités territoriales décentralisées.

La signature des conventions de partenariat entre le Minepat, Alamine Ousmane Mey, et les huit communes s’est déroulée le 16 décembre à Yaoundé. Il s’agit des communes de Beka (Nord), Manfé et Tinto (Sud-Ouest), Bamenda 2 (Nord-Ouest), Ebebda (Centre), Ngan-Ha (Adamaoua), Doumé (Est) et Nkongsamba 3ème(Littoral).

Il est question pour ces communes de construire des infrastructures socio-économiques de base en utilisant les matériaux locaux et la main-d’œuvre locale. Une démarche gouvernementale qui vise à générer des emplois massifs, de développer des aptitudes techniques en bâtiments et travaux publics de la main-d’œuvre locale non qualifiée et de valoriser les matériaux locaux.

L’objectif étant, explique Alamine Ousmane Mey, « d’apporter une réponse forte au problème de chômage, de sous-emploi et le déficit infrastructure! de base auquel les collectivités territoriales décentralisées font face ».

La commune de Beka dans la région du Nord et dont l’enveloppe est la plus consistance (496 853 000 F), va par exemple réhabiliter en approche Himo la route Marché Beka-Ecole publique de Woro Bounou, et construire en matériaux locaux trois blocs de deux salles de classe et des toilettes à l’école publique de Woro-Bounou.

Selon les experts, la commune de Beka pourrait employer environ 260 personnes dans ce projet. Bénéficiant d’une enveloppe de 289 560 429 F et 170 emplois potentiels, la commune de Doumé pour sa part se chargera de construire en matériaux locaux, 15 logements sociaux suivant les approches Himo.

« Doumé est une vielle commune rurale créée depuis 1958, et plusieurs personnes qui y vivent n’ont pas de logements. Parfois, les enseignants qui sont affectés à Doumé ne viennent pas à leur poste à cause du manque de logement. Cette convention avec le Minepat pour la construction des logements sociaux est un ouf de soulagement pour mes populations », a déclaré Gisèle Mpans, maire de la commune de Doumé.

Bilan des approches Himo

Au Minepat, l’on assure que les techniques Himo visent à créer massivement des emplois auprès des jeunes à travers la réalisation des infrastructures de base et stimuler l’économie locale des collectivités territoriales décentralisées. En terme de bilan de mise en œuvre des approches Himo au Minepat, l’on cite plusieurs réalisations des ouvrages démonstratifs en partenariat direct avec 52 collectivités territoriales décentralisées.

Plus de 11 milliards injectés dans l’économie locale de ces Ctd et environ 8 275 emplois directs créés, dont 1 130 dans les localité de Nwa, Mbengwi et Fundong dans le Nord-Ouest et de Tiko et Kumba dans le Sud-Ouest. Selon le Minepat, 230 déplacés internes ont été recrutés dans les chantiers Himo à Babadjou, Bafoussam, Me Ion g et Makénéné.

L’on note aussi la validation du Programme national intégré d’aménagement des Ctd par approches Himo avec pour ambition de créer 100 000 emplois jeunes en 5 ans. En terme de perspectives pour l’année 2022, le Minepat entend mettre en œuvre le Programme national intégré d’aménagement des Ctd par approches Himo, avec une forte représentation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, ainsi que dans les zones ayant accueilli un afflux des déplacés internes.

Il est également envisagé l’achèvement de la réalisation des ouvrages démonstratifs Himo en partenariat direct avec les Ctd avec notamment les communes de Bafoussam 2ème, Matomb, Ngoura, Melong, Akom 2 et la communauté urbaine de Kumba. Le Minepat compte aussi poursuivre avec la formation des personnels techniques des Ctd et des Pme et Bet des BTP à la maîtrise des compétences techniques en Himo.

Source: Le Messager