0

Septentrion : 30Mw supplémentaires annoncés dans le réseau interconnecté Nord

Gaston Eloundou Essomba 2021 Les 15 premiers Mw sont devraient être déployés avant le début de la Can 2021

Sat, 18 Dec 2021 Source: L'oeil du Sahel

Les 15 premiers Mw sont devraient être déployés avant le début de la Can 2021. Gaston Eloundou Essomba vient de séjourner à nouveau dans la région du Nord. C’était du 13 au 14 décembre 2021. C’est la troisième visite du ministre de l’Eau et de l’énergie dans le Septentrion entre décembre 2020 et décembre 2021.

Cette fois Gaston Eloundou Essomba est venue évaluer le niveau de fonctionnement et de disponibilité du barrage hydroélectrique de Lagdo qui fait face à une crise hydrologique sans précédent, apprécier l’état d’avancement du projet de construction de la centrale solaire modulaire de 15 MW chacune avec stockage à Guider et d’une nouvelle centrale thermique de 10 MW toujours à Guider et évaluer le dispositif Eneo-Sonatrel mis en place pour une fourniture continue dans le Réseau interconnecté Nord (RIN) de l’énergie électrique pendant les fêtes de fin d’année et de la CAN 2021.

l faut reconnaître que les régions septentrionales connaissent des délestages depuis quelques semaines, un rationnement en énergie qui entraîne des coupures d’eau par endroit et cause de nombreux préjudices aux ménages et aux opérateurs économiques.

Selon les responsables du ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee), cette situation s’explique par le fait que le Barrage hydroélectrique de Lagdo a enregistré un faible remplissage en eau. En effet, sur des apports en eau attendus de 4 milliards de m3 d’eau, le barrage de Lagdo n’aura reçu en 2020 que de deux milliards de m3 d’eau. Pire encore, en 2021, ledit barrage n’a reçu que 1,6 milliards m3, soit un déficit de 2,4 milliards de m3 d’eau.

La conséquence de ce déficit en eau s’est traduite par une diminution de la puissance de la centrale de Lagdo qui est passée de 63 MW disponible à 30 MW. «Nous sommes à Lagdo aujourd’hui pour constater de visu la situation de barrage. La saison 2021 a été très difficile avec une hydraulicité très sévère car le barrage n’a reçu que 1,6 milliards m! d’eau alors qu’en hydrologie normale l’on s’attendrait à peu près à 4 milliards de m3 d’eau pour pouvoir turbiner et produire 60Mw/jour. Avec ce niveau d’eau, cet ouvrage produit seulement 13Mw aujourd’hui, c’est donc la principale cause de délestage que les populations du septentrion sont en train de subir aujourd’hui.

Il s’agit d’un phénomène naturel et d’un problème hydrologique qui est certainement dû aux changements climatiques. Le chef de l’Etat a donné des instructions pour qu’on explore d’autres modes de productions dans le cadre du mixte énergétique au niveau du Cameroun et nous avons des solutions sur la main pour mitiger l’impact de cette hydrologie difficile sur les populations notamment sur les délestages», souligne Gaston Eloundou Essomba.

En attendant de trouver des solutions pour remédier à la solution du barrage hydroélectrique de Lagdo, Gaston Eloundou Essomba a misé sur l’optique de l’énergie solaire. Au cours de son séjour, il a également tenu à évaluer l’état d’avancement du projet de construction de deux centrales solaires modulaire de 15Mw chacune avec stockage à Guider et le dispositif Enoé-Sonatrel mis en place dans même localité pour une fourniture continue dans le RIN de l’énergie électrique pendant les fêtes de fin d’année et de la Can total énergie 2021. Le Minee dans un large spectre a également évalué le plateau technique de la centrale de Guider.

Selon le ministre de l’Eau et de l’Énergie, les conteneurs étant déjà sur le site, les premières injections sont prévues au cours du mois de janvier 2022. «Les premiers 15Mw sont en train d’être déployés et avant le.début de la Coupe d’Afrique des Nations. Les premiers Mégawatt seront dans le réseau, les containers sont en train d’arriver de manière à ce qu’au plus tard vers fin Mars 2022 on devrait déployer l’entièreté de la solution à savoir les 30Mw,» annonce Gaston Eloundou Essomba. Une solution qui doit permettre de vivre pleinement l’effervescence de la Can Total énergies 2021 dans le réseau interconnecté Nord.

Le Ministre de l’Eau et l’Energie rassure les populations du Septentrion : «nous avons demandé à Enéo d’optimiser la gestion du réseau pour permettre que pendant que les matchs se jouent, les ménages puissent accéder à l’énergie. Nous ne disons pas que les délestages vont arrêter, mais nous souhaitons que pendant les horaires de diffusions de matchs, qu’il y’ai de l’énergie-pour faire vivre cette belle fête à tous les Camerounais et ceux de la partie septentrionale en particulier».

Parmi les résolutions prise pour assure une optimisation plus performante du réseau interconnecté. Le strict respect par Enéo du calendrier d’injection le 08 janvier 2022 au poste de Guider des premiers Mégawatt à partir des sources solaires et thermiques pour assurer l’effectivité de l’augmentation des capacités de transformation au poste source de Guider par la Sonatrel.

Source: L'oeil du Sahel