0

Port du masque à l’école: certaines églises pentecôtistes boudent la mesure

Thu, 8 Oct 2020 Source: agencecamerounpresse.com

Ces églises disent être plutôt favorables à la prière qui procure la protection de Dieu. Des attitudes affichées par ces chapelles alors que la rentrée scolaire est effective au Cameroun depuis lundi, 05 octobre 2020 dans un contexte de lutte contre la pandémie de coronavirus.

Dans la réalité, le port du masque à l’école en cette période de rentrée, n’est pas la chose la mieux partagée par certaines églises pentecôtistes au Cameroun alors que la pandémie du coronavirus n’est pas totalement éradiquée. Cas pratique, dimanche dernier, 04 octobre 2020, veille de rentrée scolaire 2020. Au quartier Simbock, une des grandes agglomérations du 6ème arrondissement de Yaoundé. Dans une villa située là-bas, se tient depuis 7 heures un culte dominical de l’église pentecôtiste dénommée « Divine Glory of Jesus ». « Demain sera jour de rentrée scolaire dans notre pays. Confions nos enfants à la protection de Jésus-Christ, le seul sauveur du monde. Il y a le coronavirus qui sévit toujours dans notre société. C’est une grave pandémie. Ce ne sont pas les masques qu’on demande aux enfants de porter pendant qu’ils sont à l’école qui peuvent les protéger de cette maladie. C’est le Dieu de Jésus-Christ seul qui peut protéger nos enfants. Les masques que l’on vend dans toutes les rues de nos villes au Cameroun sont un gros business des riches. Acceptons plutôt la protection du Dieu Jésus-Christ que nous servons que ces masques qui sont d’ailleurs souillés », conseille le pasteur Martin Mfor aux fidèles dans un prêche en français et en anglais.

Dans une autre chapelle pentecôtiste, même sons de cloche. C’est celle de « Service Spirituel de Jésus-Christ » au quartier Nkolbisson, cette fois-ci dans le 7ème arrondissement. Là-bas aussi, le port du masque à l’école est loin d’être encouragé. Notre confrère La Croix du Sud a pu avoir les explications du Pasteur modérateur Paul Morgan Bessala : « On a privilégié la sensibilisation contre cette pandémie notamment le port du masque à l’école plutôt que le volet spirituel. Le masque ne protège pas vraiment. C’est Dieu qui protège. Il faut bien le dire. Notre gouvernement est allé jusqu’à nous interdire de louer Dieu sous prétexte que la pandémie de Covid-19 qui n’est pas née au Cameroun va nous décimer. Les enfants qui vont à l’école sont innocents, ils n’ont pas besoin de masque à l’école. Ils ont la protection divine ».

En rappel, au mois d’août dernier à Yaoundé, trois élèves de classe de terminale qui devaient passer l’examen du baccalauréat avaient refusé de composer parce que les examinateurs avaient exigé le port du masque, comme le recommande une mesure du gouvernement. Ces élèves avaient expliqué que les pasteurs de leurs églises leur avaient recommandé de ne pas porter le masque qui serait contraire à la foi chrétienne. Des propos confirmés par les parents de ces enfants convoqués à l’école. Les trois élèves n’ont pas pu être admis en salle d’examen. Le gouvernement camerounais avait alors interpelé l’un des pasteurs responsables cités.

Source: agencecamerounpresse.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Related Articles: