0

Samuel Eto'o et Nalova Lyonga scellent une puissante convention

Signature Etoo Et Nalova Lyonga Eto’o et Nalova Lyonga ont paraphé les documents

Fri, 20 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• La FECAFOOT et le MINESEC ont scellé un accord

• C’est pour promouvoir le football chez les jeunes dès le bas âge

• Eto’o et Nalova Lyonga ont paraphé les documents



La FECAFOOT, représentée par son Président Samuel Eto'o et le Ministère des Enseignements Secondaires conduite par la Ministre Nalova Lyonga ont signé une convention ce jeudi matin à Yaoundé.

Cette convention s’inscrit relativement dans le cadre du développement du football chez les jeunes au Cameroun. Longtemps annoncé, le projet prend désormais chair avec le concours du gouvernement camerounais.

Concrètement, ce partenariat va contribuer à la mise en place du cadre légal et infrastructurel permettant le développement du football dès le plus bas âge chez les jeunes dans diverses régions du Cameroun.

Voici le discours de Samuel Eto’o lors de cette signature



Guerre à la FECAFOOT : Samuel Eto’o humilié publiquement

Le président de la FECAFOOT, Samuel Eto’o avait fait une mise au point après le limogeage du SG du CTFP par le général Pierre Semengue. Quelques heures après la sortie de Samuel Eto’o, le Général Semengue a tenu également à faire des précisions au président de la FECAFOOT.

« Lors de nos échanges préalables à la mise en place du Conseil Transitoire du Football Professionnel, il avait été clairement convenu que le CTFP agirait comme Instance de Normalisation de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun dont les compétences avaient été retirées par le Comité Exécutif de la FECAFOOT le 4 novembre 2020 », rappelle le Général.

« Le CTFP ne saurait être considéré comme une commission de la FECAFOOT alors même que sa mise en place se fonde sur les dispositions de l'article 5 alinéa 3 des Statuts de la FECAFOOT. Et ceci était également l'un des prérequis de nos discussions », indique-t-il.

« En droit administratif, l'on distingue l'autorité de nomination de l'autorité utilisatrice. Bien que la nomination du Président et du Secrétaire Général repose sur la même décision, il n'en demeure pas moins que le Président exerce l'autorité sur le Secrétaire Général, et a sur celui-ci un pouvoir de contrôle et de régulation. Et les exemples sont légions au sein de nos différentes administrations ; l'autonomie administrative, financière et sportive promise depuis la mise en place du CTFP n'est toujours pas effective » ajoute Pierre Semengue.

« Au demeurant, qu'il me plaise de vous indiquer qu'une collaboration avec monsieur MEBIZO'O Paul n'est plus envisageable de mon point de vue. » peut-on lire dans une correspondance de Pierre Semengue à Samuel Eto'o, sur la brouille autour du SG du CTFP.

Source: www.camerounweb.com