MenuPaysPeopleRadio & Télé

Blanche Bilongo

Célébrités du Cameroun

Radio & Télé

Blanche Bilongo

Blanche Bilongo

Blanche Bilongo 22
Date de Naissance:
1974-01-26
Lieu de Naissance:
Monatélé

Blanche Bilongo est une actrice, scénariste, présentatrice et monteuse à la CRTV (Cameroon radio television). Elle est née le 26 janvier 1974 à Monatélé et est originaire de Ngoumou, une ville du Centre.

En 1987 âgée de 11 ans seulement, Blanche Bilongo commence sa carrière artistique. A cette époque, elle faisait partie du ballet de son collège Johnson de Yaoundé. Elle y avait pour habitude d'assister aux répétitions de la troupe de théâtre « Les Pagayeurs » d'André Bang. Un jour, alors que l'actrice principale fut absente, Blanche la remplaça sa prestation convainc tout le monde. Elle rejoint alors la troupe malgré les réticences de son directeur.

Elle poursuit ses études à l'Université Yaoundé II Soa. Puis, elle enchaine de formations en maquillage de cinéma et en montage et effets spéciaux au centre de formation de l’audiovisuel de la CRTV.

En 1990, Blanche Bilongo fait ses premiers pas à la télévision dans le programme « Silence, on joue ». Puis, elle enchaine une vingtaine de courts-métrages. En 2000, sort le film « Tiga, L'Héritage » de Yolande Ekoumou Samba. Quelques années plus tard, elle incarne Yvette Zarla dans la série « Le Revenant » de Gervais Mendo Ze. Cette dernière devient alors, une incontournable de sa carrière.

Elle devient célèbre grâce à la série « N’taphil », série dans laquelle elle tient le rôle de Sabine, une simple épouse villageoise ; une figure sympathique. Dans « Les Blessures Inguérissables », elle joue une veuve à l'esprit torturée lorsqu'elle se rend compte que sa vie ne repose que sur des mensonges. Dans « Coup de foudre à Yaoundé », elle campe le personnage de Marie Young, une riche et puissante femme autoritaire. Au début, c'est à Blanche Bana que le rôle revenait. Ayant été révoqué et à la suite de la polémique, Blanche Bilongo fut appelée pour la remplacer. Elle y a principalement joué aux côtés de stars camerounaises telles que Martin Poulibé, Stéphane Tchonang et Horatvie Mpondo.

Blanche Bilongo est vice-présidente de la Société civile des arts audiovisuels et photographiques (SCAAP), qui aide les acteurs et actrices à mieux négocier leurs contrats avec les productions.

Dans le single intitulé « Le temps de Dieu » sorti en février 2019, elle rend hommage à ses parents. Dans la première chanson, elle remercie sa mère pour lui avoir donné la vie. Dans la seconde, elle évoque un conseil que son père lui a donné : « pour choisir la bonne personne avec qui partager sa vie, il faut seulement trouver celle avec qui on a le plus d'affinité. Nul n'est parfait et ça ne sert à rien de le rechercher ». Elle avait écrit ces paroles lorsqu’elle était encore au lycée, en classe de seconde.

Blanche a reçu plusieurs prix et distinctions notamment : en 1987, le prix du jury, Les Rencontres Théâtrales Internationales de Yaoundé (aujourd'hui le Rétic) et en 2015, Chevalier de l'Ordre de la Valeur par le Président de la République du Cameroun sur recommandation du Ministre des Arts et de la Culture. Elle dédie cette médaille à ses parents.

FILMOGRAPHIE

- 2006 : Mon Ayon de Blaise Nomo Zanga : Eda

- 2006 : Enfant Peau Rouge de Gérard Essomba Many : La reine

- 2000 : Tiga, L'Héritage de Yolande Ekoumou Samba (remastérisé en 2007)

- 2007 : Les Blessures Inguérissables d’Hélène Ebah : Pam

- 2010 : Les Bantous vont au Cinéma de Yolande Ekoumou Samba

- 2011 : Deuxième Bureau de Dieudonné Nadi Nana

- 2019 : Coup de Foudre à Yaoundé de Mason Ewing : Marie Young

- 2003-2004 : Le Revenant de Gervais Mendo Ze : Yvette Zarla

- 2004-2005 : N’taphil de Gervais Mendo Ze : Sabine

- 2013 : Ex-Silence de Richie En-Dada