MenuPaysPeoplePolitique

Etienne Roger Minkoulou

Célébrités du Cameroun

Politique

Etienne Roger Minkoulou

Etienne Roger Minkoulou

Etienne Minkoulou
Date de Naissance:
N/A
Lieu de Naissance:
N/A

Etienne Roger Minkoulou est le directeur de l’OBC (Office du baccalauréat du Cameroun). Il a été nommé à ce poste en janvier 2018 en remplacement de Zacharie Mbatzogo par signature de Philémon Yang, ancien premier ministre camerounais.

Il est titulaire d’un DIPES II (Diplôme de professeur de l’enseignement secondaire) en sciences physiques, la formation des apprenants de PCT (Physique, chimie et technologie).

De 1988 à 1990, le directeur a exercé comme enseignant et animateur des sessions de formation autour des nouvelles approches pédagogiques incluant les TICE (technologie de l’information et de la communication pour l’enseignement) et l'APC (Approche par compétence). Il est aussi auteur de nombreux ouvrages à usage pédagogique chez plusieurs éditeurs et animateur de plusieurs séminaires nationaux et internationaux. En janvier 2013, il a été appelé au poste de coordination des activités administratives et pédagogiques d’IPN (Innovation pédagogique numérique) de PCT au ministère des enseignements secondaires. Il a également été inspecteur pédagogique et chef de section.

Avant sa nomination à la direction de l’office du baccalauréat du Cameroun, Etienne Roger Minkoulou était directeur des examens, des concours et de la certification au ministère des enseignements secondaires du Cameroun. Quelques mois seulement après sa nomination, le directeur de l’office du baccalauréat du Cameroun est convoqué par Philémon Yang car tout laisse à pense qu’il serait incompétent pour ce poste, soupçon crée par une possible fuite des épreuves des examens officiels cette année-là.

Pour la session du baccalauréat 2021, la ministre de l’enseignement secondaire Pauline Nalova Lyonga a interrogé le directeur sur le constat du taux élevé de réussite jamais connu au connu. « La suppression de la note éliminatoire, corolaire de l’approche par compétence en est la principale raison (…) le principe de la note éliminatoire était l’une des causes de plusieurs échecs aux examens officiels », a répondu Etienne Roger Minkoulou.