MenuPaysPeopleSport

Francis Ngannou

Célébrités du Cameroun

Sport

Francis Ngannou

Sportif

Francis Ngannou Mitchell
Date de naissance:
1986-09-05
Lieu de naissance:
Batié

Francis Ngannou, né le 5 septembre 1986 à Batié (Cameroun), est un pratiquant franco-camerounais d'arts martiaux mixtes (MMA). Il combat actuellement à l'Ultimate Fighting Championship dans la division des poids lourds. Il vit une enfance compliquée. D'abord à l'aise dans sa scolarité, il rêve plus jeune de devenir architecte, puis avocat à la suite du divorce de ses parents. Cependant, à l'adolescence, il se retrouve contraint de travailler dans une mine de sable située dans sa ville natale et dans des conditions extrêmement compliquées.

Fan de boxe anglaise, et particulièrement de Mike Tyson, le Camerounais veut alors devenir un boxeur lui-même. Il débute tardivement la discipline à l'âge de 22 ans dans la ville de Douala. C'est d'ailleurs avec l'intention d'en faire sa nouvelle carrière qu'il émigre en France en 2013, parmi un flot de migrants, à l'âge de 26 ans. Seul et sans argent, Ngannou vit comme un sans-abri dans les rues de Paris. Il est alors repéré par une association humanitaire nommée La Chorba qui le recueille. Au sein de l'association, il donne un coup de main pour la distribution des repas aux plus démunis.

La salle d'arts martiaux MMA Factory est d'ailleurs voisine de cette association et Ngannou espère alors pouvoir s'y entraîner. Présenté à l'entraîneur principal, Fernand Lopez, par le directeur de l'association, le Camerounais impressionne par son physique et Lopez accepte de lui ouvrir les portes de sa salle gratuitement. Ngannou commence alors à s'y entraîner en arts martiaux mixtes.

Il fait son début dans la plus importante organisation mondiale d'arts martiaux mixtes, l'Ultimate Fighting Championship (UFC) le 19 décembre 2015. Il fait alors face à un autre nouveau venu, Luis Henrique, lors de l'UFC on Fox 179. Ngannou envoie son adversaire au tapis dans la seconde reprise avec un uppercut du gauche avant d'enchaîner sur quelques coups supplémentaires pour remporter son premier combat à l'UFC par KO au deuxième round.

Début décembre 2017, Francis Ngannou affronte Alistair Overeem lors de l’UFC 218 et l'envoie au tapis dès le premier round d’un puissant uppercut. Il est donc le principal prétendant pour la ceinture poids lourd de l’UFC qui est détenue par Stipe Miocic. Le combat a lieu le 20 janvier lors de l’UFC 220 à Boston où Ngannou a perdu par décision unanime.

Si l’on mentionne son nom en 2020, plusieurs ne retiendront que son combat face à l’humoriste Hoga qui a fait beaucoup de vues sur facebook. Cependant, Francis Ngannou en 2020, c’est surtout une Victoire expéditive en mai dernier sur Jairzinho Rozenstruik par KO, en 20s. C’était sa 15e victoire en 18 combats, sa quatrième victoire expéditive de suite dans la catégorie des poids lourds. Grace à cette victoire, il a consolidé sa place parmi les aspirants au titre poids lourd et espère affronter Jon Jones, l’actuel roi des lourds-légers Outre cette victoire, le boxeur s’est fait également remarquer par sa visite au BIR et prise de position dans l’affaire du jeune Kevin, emprisonné à Kondegui pour fraude au BAC 2020. « Le jeune Kevin qui est le plus connu dans cette affaire dit avoir reçu une épreuve comme tant d’autres élèves. Il l’a reçue d’un groupe Télégram. Il l’a transféré dans son groupe d’étude sur Wathsapp. Il proposait à ses camarades de le traiter au cas où il s’avère que c’est le sujet de l’examen qu’au moins ils aient déjà la maîtrise de cette épreuve. A priori son crime, c’est d’avoir reçu cette épreuve. A moins que la justice nous apporte d’autres éléments » a expliqué le boxeur pour prendre la défense du jeune Kevin. Cette même année 2020, Francis Ngannou est nommé dans la catégorie ‘’sportif de l’année’’ lors de la première édition des CamerounWeb Awards.