MenuPaysPeoplePolitique

Georges Gilbert Baongla

Célébrités du Cameroun

Politique

Georges-Gilbert Baongla

Ancien Patron de Presse

Baonglaaaa
Date de Naissance:
N/A
Lieu de Naissance:
Cameroun

Georges-Gilbert Baongla est un ancien patron de presse au Cameroun. Il déclare être le premier fils de Paul Biya. Il est le fils d’Elisabeth Baongla, sage-femme et proche de Jeanne Irène Biya lorsque Paul Biya est premier ministre. L'enfant, à sa naissance, aurait été donné comme filleul à Paul Biya.

Il crée l'organe de presse le Démenti. Il recrute des jeunes dans son organe de presse dont Jean-Pierre Amougou Belinga. Ils se séparent à cause de mésententes dans le partage de l'argent gagné lors de publi-reportages. Georges-Gilbert Baongla fréquente par la suite les plateaux de presse où il accuse sans filtre des personnalités, anciens collaborateurs et dénonce divers abus.

Le 07 avril 2007, il est arrêté pour avoir diffusé des images obscènes et accusé un ministre d'homosexualité au Cameroun. Il prend 6 mois de prison à Kondengui et 500 000 fcfa d'amende. Ceci se passe à un moment à Yaoundé où, par organes de presse interposé, Tchoubet, Baongla, Amougou Belinga s'invectivent et s'accusent de diverses pratiques sexuelles et maladies. Il est expulsé à plusieurs reprises pour loyer impayé

Baongla avait été condamné, le 26 mai 2019, par le Tribunal de première instance de Yaoundé pour escroquerie et diffamation, après plusieurs plaintes déposées par ses victimes au rang desquels, le président de l’Assemblée Nationale, Cavaye Yeguié Djibril, les ministres Laurent Esso, Jacques Fame Ndongo, Grégoire Owona et Franck Biya, le fils du Chef de l’Etat.

En janvier et juin 2020, sa demande de remise en liberté est refusée. Les débats avaient particulièrement été houleux entre les différentes parties. Le conseil du prévenu avait souhaité comme lors des précédentes audiences, que les infractions soient à nouveau qualifiées, en s’appuyant à cet effet sur l’article 58 de la loi sur la communication sociale du 19 décembre 1990.

Par ailleurs, les avocats de Baongla estimaient que les droits de la défense ont été violés depuis la mise à garde à vue de leur client dès le 3 juin 2019 à la police judiciaire (PJ) de Yaoundé. Finalement, une information confirmée par plusieurs lanceurs d’alertes camerounais, a annoncé sa sortie le jeudi 3 juin 2021, de la prison centrale de Yaoundé Kondengui. « Georges Gilbert Baonlag a été libéré ce jour de la prison centrale de kondengui. Il vient de quitter la prison à bord d’une Mercedes classe S grise suivie aussi d’une Rav 4 ou ses effets personnels ont été embarqués. Un parti politique annonce qu’il sera leur candidat à l’élection présidentielle de 2025 », a posté le journaliste et lanceur d’alerte Boris Berthold.