MenuPaysPeoplePolitique

Samuel Kleda

Célébrités du Cameroun

Politique

Samuel Kleda

Père synodal

Mgr Samuel Kleda Bspline
Date de Naissance:
1959-00-00
Lieu de Naissance:
Golompwi

Samuel Kleda est né en 1959 à Golompwi au Cameroun. De 2000 à 2007, il est évêque de Batouri et devient en 2009 archevêque de Douala. En 2012, il a exprimé un certain désaccord envers le nouveau code électoral du Cameroun, et a condamné une certaine corruption fragilisant l’économie des États, à l’instar du Cameroun.

Le 9 septembre 2014, il est nommé par le pape François : Père synodal pour la troisième assemblée générale extraordinaire du synode des évêques sur la famille qui se déroulera du 5 au 19 octobre en qualité de président de la conférence épiscopale des évêques du Cameroun. L’archevêque de Douala a été très actif en cette année en mettant au point un traitement contre le coronavirus.

Nommés Elixire Covid et ADSAK Covid, ce sont des produits qui se présentent sous forme de sirop utilisable par voie orale. Ils sont dans de petits flacons uniquement disponibles dans la clinique du prélat à Douala. Malgré la controverse que ces produits ont a suscité, ils ont été utilisés par plusieurs camerounais dans le traitement de la Covid. « Nous avons vaincu le coronavirus. Les stocks des remèdes contre cette pandémie chôment depuis quelques jours dans nos hôpitaux catholiques car il n’y a presque plus de malades », déclarera le prélat lors de la célébration d’une messe en aout dernier, convaincu de l’efficacité de ses produits. Considérant la pandémie du coronavirus comme une menace relevant désormais du passé au Cameroun, l’archevêque confirme que le protocole de traitement dont il a mis sur pied guérit bel et bien les personnes atteintes de la maladie. Il soutient d’ailleurs que ce médicament, fruit des plantes naturelles, a contribué à la guérison totale des milliers de personnes testées positives, y compris ceux qui étaient dans un état très critique. Indiquons que dans son combat permanent contre la Covid-19, le prélat a eu à installer plusieurs unités de prise en charge des patients au sein diocèse.

Outre la mise au point d’un traitement contre le virus, le prélat n’a pas hésité à s’en prendre sévèrement à la politique de gestion de la pandémie mise en place par le gouvernement. « Nous n’avons pas réagi assez vite (…) Le personnel médical manque d’équipements de protection. Le gouvernement doit prendre les bonnes mesures pour arrêter cette pandémie. Notre système sanitaire devra être efficace pour qu’on évite une catastrophe », a-t-il notamment déclaré sur la chaîne officielle de l’archevêché. Un mois avant la présentation de son traitement au public, Kleda organisait une procession religieuse avec ses prêtres afin de « placer le pays sous la protection de la Vierge Marie » et « accompagner les chercheurs » dans la quête d’un traitement efficace pour éradiquer la pandémie. En 2020, il a été nommé dans la catégorie ‘’Acteur de la société civile de l’année’’ lors de la première édition des CamerounWeb Awards.

Camerounweb