0

40 ans du Renouveau: comment Atangana Kouna a été humilié par ses amis du RDPC

Atangana Kouna.jpeg Basile Atangana Kouna

Thu, 10 Nov 2022 Source: www.camerounweb.com

Il avait voulu suspendre la période de repos qu'il s'était accordé en Europe et rentrer faire la 'fête' avec ses amis du RDPC. Mais la célébration des 40 années du Renouveau s'est faite sans Basile Atangana Kouna.

L'ancien ministre des Eaux qui a récemment été libéré de la prison de Kondengui a changé de décision à la dernière minute, et a préféré rester en Europe, afin de ne pas subir une humiliation plus grande que celle que lui ont infligé ses anciens amis du RDPC, notamment ceux de la Méfou-et-Akono.

Qu'est ce qui s'est donc passé pour que l'ancien ministre et ancien chef de délégation du RDPC de la Méfou et Akono se soit retracté?

Selon le journal panafricain Jeune Afrique, Basile Atangana Kouna a été au cœur d'une réunion organisée le 2 novembre par des cadres du RDPC. Ces derniers ont après cette réunion, signifié à l'ancien cadre du régime, qu'il n'est plus le patron du RDPC dans la Méfou et Akono.

"Les hostilités ont pris un tour particulier le 28 octobre lorsque, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, Basile Atangana Kouna a pris sur lui d’appeler « à une mobilisation sans faille des militants du RDPC pour réaffirmer leur soutien au président national, Paul Biya ». Dans la foulée, l’ancien ministre confiait à plusieurs personnalités les préparatifs de l’évènement dans la Méfou-et-Akono et signait en se présentant comme le « chef de la délégation permanente du RDPC » du département...Il n’a en tout cas fallu que 24 heures à la ministre Marie-Thérèse Abena Ondoa, qui se prévaut, elle aussi, du titre de chef de la délégation départementale du RDPC dans la Méfou-et-Akono, pour se fendre d’un communiqué invitant les militants à se mobiliser pour la même circonstance", lit-on dans l'article de Jeune Afrique.

"Le 2 novembre, le comité central du RDPC s’est saisi de l’affaire pour la tirer au clair. Problème : la réunion était présidée par Jean-Bernard Ndongo Essomba, chef de la délégation régionale du RDPC pour le Centre, celui-là même qui est à l’origine du remplacement d’Atangana Kouna à la tête de la délégation départementale. Sans surprise, les décisions annoncées par Atangana Kouna ont été déclarées nulles et la ministre Abena Odoa a été renforcé dans ses fonctions", ajoute le magazine dans son article publié sur son site d'information.

On comprend donc pourquoi Atangana Kouna a choisi de ne plus faire le déplacement au Cameroun, afin d'y célébrer les 40 années au pouvoir du président. Lui-là même qui a signe la décision ordonnant sa libération de prison, après avoir remboursé le corps du délit.

Source: www.camerounweb.com