1

CAN 2021 : un journaliste zimbabwéen raconte le geste de Samuel Eto'o qui l'a sauvé de la mort

Etoo Conseille Special Il s’agit du consultant sportif Alvin Zhakata

Thu, 21 Apr 2022 Source: www.camerounweb.com

• Samuel Eto’o a porté assistance à un journaliste zimbabwéen

• Il s’agit du consultant sportif Alvin Zhakata

• Il était au bout du gouffre et proche de la mort



C'est une grande révélation qui vient d'être faite par le journaliste zimbabwéen et consultant sportif Alvin Zhakata.

Le journaliste a été en détresse lors de la CAN 2021. Alvin Zhakata est parti couvrir la CAN 2021 au Cameroun, en janvier dernier. Mais il n’a jamais pu en revenir.

En effet, la délégation avec laquelle il s’est rendu au pays des Lions indomptables est repartie sans lui. Depuis lors, le jeune homme de 35 ans vit le calvaire dans la capitale camerounaise.

« La situation est très difficile. Je sens mes forces qui me lâchent. Je prie tous les jours pour pouvoir rentrer chez moi », dit-il, la gorge nouée, à nos confrères de sport News Africa.

Cela fait des jours qu’il a de la peine à bien se nourrir. Avec le temps, il a appris à supporter. Malgré son état de santé précaire : il a de problèmes respiratoires. Selon son carnet médical, Alvin Zhakata aurait une maladie pulmonaire qui n’a pas été clairement indiquée. Il a peur de ne jamais revoir sa famille. L’homme à la silhouette filiforme dort à la belle étoile, dans le froid. Et n’a pour seuls compagnons que des moustiques, raconte le media.

Seulement, le 27 janvier, le consultant sportif « a disparu de l’hôtel, laissant ses bagages dans la chambre. Après investigations, il sera repéré au Centre des urgences de Yaoundé », relate un employé de l’hôtel Arenah au média sportif.

Incapable de régler ses factures d’hôpital, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) est appelé à l’aide, indique notre source.

« Samuel Eto’o a intervenu et a même accepté de payer son billet d’avion. M. Zhakata devait alors quitter le Cameroun le 2 février. Mais une fois à l’aéroport, le chef d’escale a fait savoir qu’il fallait avant toute chose solder une pénalité d’un montant de 254 000 francs CFA (387 euros). N’ayant pas les fonds, M. Zhakata va retourner à l’hôtel », apprend-on.

C'est un geste posé par la légende camerounaise pour sauver le zimbabwéen de cette situation inconfortable.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: