3

CAN 2021 : voici ceux qui ont détourné les primes des stadiers

Stadiers Yde C’est la police qui aurait eu la charge de la gestion des billets et des stadiers

Thu, 17 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

• Les stadiers de la CAN 2021 n’ont pas été payés

• Le COCAN se prononce

• C’est la police qui aurait eu la charge de la gestion des billets et des stadiers



Les stadiers de la CAN 2021 n’ont pas été payés jusqu’à ce jour. Ils sont même descendus dans la rue hier et ils ne réclament que leur argent dû.

Le ministère des sports, dirigé par Mouelle Kombi, a eu écho de la nouvelle. Le comité d’organisation de la CAN 2021 (COCAN 2021) estime que c’est la police qui avait la charge de la gestion des billets et des stadiers. « Le ministre des sports, Narcisse Kombi Mouelle se lave les mains et affirme n’avoir rien à voir avec cette affaire », a écrit Boris Bertolt.

« Quels sont donc les responsables de la police impliqués dans le détournement de l’argent des stadiers ? Dans le même temps, les policiers affectés à la sécurité de la CAF affirment également n’avoir pas été payés », se demande le journaliste.

URGENT : les locaux du gouverneur du Littoral pris d’assaut par les stadiers impayés de la CAN

Les jours passent et se ressemblent au Cameroun. Alors même que le gouvernement peine à trouver des solutions aux enseignants qui sont dans leur quatrième semaine de grève, un nouveau front s’ouvre ce mercredi à Douala. Il s’agit s'agit des stadiers du stade Japoma à Douala recrutés pour des services lors de la Can Total Énergies Cameroun 2021 qui s'est joué de janvier à février dernier au Cameroun. Selon notre source, ils sont au total 500 stadiers qui avaient été recrutés à la veille de la Can. Chacun devait percevoir comme prime la somme de 500 000 fcfa. Mais jusqu'à ce jour, aucun stadier n'a reçu un son argent, précise la source.

C’est ainsi que ces Camerounais en colère ont décidé de manifeste ce jour devant les locaux du gouverneur de la région du Littoral à Bonanjo. Les premières de ce mouvement d’humeur parvenues à la rédaction de CamerounWeb font craindre des risques de dérapage si n’est feu. Une grande fumée noire est aperçue sur le lieu de la manifestation.

Aux dernières nouvelles, des sources à la Fecafoot auraient confié aux stadiers que leurs primes ont été versées il y a longtemps à une institution à Yaoundé. Laquelle institution jusqu'ici tarde de les désintéresser.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: