0

Interdiction du 'piment' à la Coupe du Monde : les chances des Lions Indomptables (encore) réduites

Nouhou Tolo Kunde Lions Indomptables Zambo Anguissa Can 2021 2022.jpeg Mais dans le cas des Lions Indomptables est à penser avec beaucoup de pragmatisme et de recul

Fri, 24 Jun 2022 Source: www.camerounweb.com

Joueurs ou supporters, ils sont prévenus. Le Qatar, qui accueille la Coupe du Monde de Football du 21 novembre au 18 décembre prochain, interdit les relations sexuelles entre les personnes qui ne sont pas mariées. Les seules relations sexuelles autorisées seront celles entre mari et femme. « Le Qatar est un pays conservateur et les démonstrations publiques d’affection sont mal vues, quelle que soit l’orientation sexuelle », a indiqué le Comité suprême du Qatar dans un communiqué.

D'après des études menées au début des années 2000,"l'activité sexuelle n'a pas d'influence négative sur l'énergie maximale déployée par les athlètes, ni sur leur concentration mentale." Toutefois, "la mesure du rythme cardiaque cinq minutes après l'effort, après les tests, suggère toutefois que la capacité de récupération des athlètes peut être affectée s'ils ont une relation sexuelle deux heures avant la compétition." Soit.

En novembre 2016, Samir Nasri fait une révélation sur le management de Pep Guardiola qui concerne l’activité sexuelle des joueurs. "Pour lui, les rapports sexuels après minuit, c’est interdit, parce qu’il faut avoir une bonne nuit de sommeil", confie l’ancien joueur de Manchester City. "Il nous a dit qu’il avait fait ça avec Messi, qui ne se blesse plus depuis".

Des propos que l'entraîneur catalan a démenti quelques jours plus tard, arguant même qu'"il est impossible de produire du bon football si vous n'avez pas de relation sexuelle avec votre partenaire". Un positionnement qui ne fait pas l’unanimité dans le monde du foot, et du sport en général. À la Coupe du monde 2014, le sélectionneur de la Bosnie avait même interdit à ses joueurs toutes relations sexuelles.

Gigi Becali, le controversé propriétaire du Steaua Bucarest, a récemment justifié les mauvais résultats sportifs de son équipe avec un argument étonnant: les joueurs... feraient trop souvent l’amour. Effectivement, dans l’inconscient des sportifs, les plaisirs de la chair sont régulièrement ciblés. Mais est-ce vraiment une excuse valable? Que dit la science à ce sujet?

"Mes joueurs font l'amour avec leurs copines trop souvent, c'est pour cela qu'ils ne jouent pas bien au football ces derniers temps." Voilà comment Gigi Becali, le richissime et odieux propriétaire du FSCB (anciennement Steaua Bucarest), est récemment venu expliquer en conférence de presse les mauvais résultats de son club. Selon lui, trop de sexe serait préjudiciable à la santé physique des sportifs.

Becali n’est pas le premier à tenir un tel discours. Avant lui, la médecin du club russe du Spartak Moscou, Victoria Gameeva, avait conseillé à ses joueurs d'éviter toutes relations sexuelles. D’après elle, "le sexe stimule la capacité de travail uniquement chez les femmes. Dans les arts martiaux, il arrive qu'une athlète féminine puisse se battre juste cinq ou dix minutes après avoir eu une relation sexuelle et que ses résultats soient meilleurs, expliquait-elle. Mais ça ne marche pas dans l'autre sens. Les hommes devraient éviter le sexe deux ou trois jours avant le match."

Les avis sont diverses. Mais dans le cas des Lions Indomptables est à penser avec beaucoup de pragmatisme et de recul. L'analyse qui se dégage est que certains corps sont stimulés par les sensations que procure un rapport sexuel pour réaliser de bonnes performances sur le terrain, d'autres, ce même rapport sexuel ne leur est bénéfique. Dans le cas des Lions, comment le savoir ? Il faut les étudier un par un, tout simplement.

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: