2

Justice pour Martinez Zogo : sa femme publie une première photo qui fait froid dans le dos

Zogo Martinez Cadavre Martinez Zogo laisse beaucoup de personnes tristes derrière lui

Tue, 24 Jan 2023 Source: www.camerounweb.com

Le journaliste célèbre Martinez Zogo a été assassiné sans aucune crainte. L’animateur de l’émission "Embouteillage" et directeur général de la radio Amplitude FM avait été kidnappé dans un premier temps. Plusieurs jours après, son corps a été retrouvé sans vie dans une localité de la capitale Yaoundé.

Stupeur générale ! La presse et la famille de la victime viennent de prendre un sacré coup sur la tête. Martinez Zogo n’a commis aucun crime. Là-dessus, il est blanc comme neige.

Ses assassins lui reprocheraient de bien trop faire le boulot pour lequel il est payé : informer le public conformément à son devoir de journaliste d’investigation.

Jean-Pierre Amougou Belinga (homme d’affaires virevoltant), Louis-Paul Motaze (ministre camerounais des Finances), Laurent Esso (ministre de la Justice) et d’autres personnalités sont celles que Martinez Zogo dénonçait assez souvent.

Sa mort laisse tout le monde bouche béante, encore plus sa femme qui n’arrive toujours pas à croire qu’elle ne reverra plus jamais son mari qui avait pourtant quitté la maison sain et sauf.

Une photo a été publiée sur laquelle on voit justement l’épouse de l’homme de média devant l’affiche d’hommage pour son mari et les bougies placées devant elle pour la circonstance.

L’image est terrible, madame Zogo est totalement abattue. « Cette image m’a brisé le cœur. Sans doute celle d’une femme qui ne verra plus jamais son mari. Que dira-t-elle à leurs enfants ? Que qu’est-ce qui est arrivé à leur papa ? », s’interroge Dr Carole Tchatchouang qui se fait appeler "la fille de la République".

legende

Elle ajoute que « quand on pensait qu’on ne pouvait plus voir pire dans ce pays. On enlève un homme en public et devant les gendarmes et on l’assassine comme ça ne fait rien ».

En fait, « quand tu imagines la douleur extrême que le pauvre a dû endurer avant de mourir, avec une technique de torture extrême digne de la mafia russe. Seigneur, nous avons touché le fond. Cameroun, mon cher Cameroun, je pleure avec toi », écrit l’alliée de Samuel Eto'o Fils.

Dans un autre post, la même personne renchérit : « Quand le Cameroun était un pays, on respectait encore un peu la vie humaine. Depuis que nous sommes devenus une galaxie, on peut enlever un journaliste devant les gens et l’assassiner comme ça ne fait rien. Mes frères, revenons sur terre ».

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: