2

Libération de Basile Atangana Kouna : peiné et indigné, Boris Bertolt demande des comptes à Paul Biya

Atangana Kouna Journaliste Atangana Kouna est désormais un homme libre.

Sat, 30 Jul 2022 Source: www.camerounweb.com

Comme nous l’avions annoncé, Atangana Kouna est désormais un homme libre. Il vient de quitter la prison de Kondengui après les formabilités.

« L'ancien ministre de l'Eau et de l'Energie et ex-Directeur général de la Camwater, Basile Atangana Kouna, vient d'être remis en liberté au terme du délibéré de l'affaire Ministère public, Camwater contre Atangana Kouna et co-accusés. L'arrêt des poursuites a été requis par le Procureur général près le TCS à la demande du ministre d'Etat ministre de la Justice Garde des Sceaux, comme le stipule la loi. Et Annie Noelle Bahounoui Batende, présidente de la collégialité des juges et par ailleurs présidente du TCS a prononcé la décision aux environs de 16h13. Ceci à la suite de la restitution du corps du délit au Trésor public, soit un montant de 1,265 milliards de F. Basile Atangana Kouna était en détention à la Prison centrale de Yaoundé à Kondengui depuis mars 2018 », avions nous annoncé.

Depuis l’opinion est restée dubitative. Mais c’est désormais officiel. Une première image du désormais ex prisonnier est disponible. Sur la photo, l’on voit Atangana Kouna, visiblement affaibli accompagné par des proches.

Cette libération ne fait pas l'unanimité car d'autres aussi auraient pu connaitre le même sort mais ce ne fut pas le cas. Le deux poids deux mesures refait surface dans la justice qui est déjà mis à mal depuis.

D’aucuns interrogent le fondement juridique de l’intervention jugée récurrente de la présidence de la République dans des dossiers judiciaires en cours. Des interventions révélées et dévoilées par la révolution numérique des réseaux sociaux heurtent de plein fouet une opinion publique interloquée. Me Christian Bomo Ntimbane de la Société civile des réconciliateurs, dans cette tribune suivante, explique qu’il est « considéré juridiquement et jusqu'à présent comme innocent ».

« La condition ici étant que l'affaire ne soit pas encore jugée. Ce n'est pas parce qu'une bonne partie de l’opinion publique veut voir Monsieur ATANGANA KOUNA condamné ou en prison, que la règle prévue devrait être écartée, en ce qui le concerne. La justice est aveugle. La loi est dure. » indique l'avocat.

Cette décision a du mal à passer pour l'opinion dont le lanceur d'alerte Boris Bertolt. Ce dernier rappelle qu’Yves Michel Fotso avait également remboursé le corps du délit. Ce fut d’ailleurs le premier à payer de toute l’opération Épervier mais il est resté en prison pendant près de 10 ans. Mais n'a pas bénéficié de cette décision de Paul Biya.

L'opposant Pierre Mila Assoute sur sa page Facebook a aussi évoqué le cas Yves Michel Fotso.

Le pouvoir exécutif multiplie-t-il les interférences dans les prérogatives du pouvoir judiciaire mettant à mal le sacro- saint principe de la séparation des pouvoirs chère à la démocratie ? Interrogation justifiée lorsqu’on prend connaissance de la correspondance du ministre d’État, secrétaire général de la présidence de la République en date du 25 juillet dernier, adressée au ministre d’Etat, ministre de la Justice, Garde des Sceaux portant en objet, arrêt des poursuites contre le nommé Basile Atangana Kouna.

L'indignation se lit dans les textes du lanceur d'alerte Boris Bertolt. Dans une tribune sur les réseaux sociaux, ce dernier évoque le cas Amadou Vamouke

« Vraiment, ce soir j’ai pitié pour mon pays le Cameroun.

Regardez cet homme, il s’appelle Amadou Vamouke, ancien DG de la CRTV, emprisonné à Kondengui.

Jusqu’ici il n’y a aucune preuve du moindre détournement.

Cela fait 6 ans que Vamoulke est en détention provisoire. 6 ans de détention provisoire. C’est à dire voilà un monsieur qui passe 6 ans de sa vie en prison juste parce qu’il est soupçonné de détournement. Et depuis 6 ans aucun jugement.

Pendant ce temps, Basile Atangana Kouna poursuivi dans une affaire de 40 milliards Fcfa rembourse 1 milliard 200 millions Fcfa. Plus grave, il avait tenté de fuir et a été capturé par les éléments de la sécurité militaire au Nigéria.

Basile Atangana Kouna retrouve la liberté sur instruction de ceux qui ont également envoyé en prison Amadou Vamoulke.

On ne peut pas gouverner un pays avec autant de méchanceté et croire qu’il y aura la paix. Non. Le Cameroun avec ces gens ne sera plus jamais en paix. Au contraire la situation va s’empirer. Le mal va gagner du terrain. La souffrance va s’étendre. Car, c’est le Diable qui gouverne désormais le Cameroun.

Même Dieu a déjà abandonné ce pays. »

Source: www.camerounweb.com
Related Articles: