4

Nécrologie : Décès d’Eveline Bakam, les révélations glaçantes de la maman sur le mari de sa fille (Vidéo)

La maman de la défunte a fait un témoignage glaçant

Sat, 19 Nov 2022 Source: www.camerounweb.com

Dans un article précédent daté du 14 novembre 2022, Camerounweb vous annonçait le décès d'Eveline Bakam à Montréal au Canada.

Durant la veillée funèbre au Canada, la maman de la défunte a fait un témoignage glaçant, devant le corps sans vie de sa fille.

« Issue d’une famille modeste, originaire de l’Ouest du Cameroun, Evelyne a eu la chance d’aller au Canada en 2002 poursuivre ses études en Biochimie. Elle a obtenu sa licence à l’université de Laval au Québec.

Elle est aussitôt rentrée au Cameroun où elle a été envoutée par son compagnon du collège appelé Njock Bôt Simon Piere qui a utilisé des méthodes peu recommandées pour lui faire établir un acte de mariage, à l’insu des parents de cette dernière. Il convient à rappeler que celui-ci dans son intention maléfique se fait aider par 3 membres de la famille d’Evelyne.

Après son cours séjour au Cameroun, elle retourne travailler au Canada où elle fait une procédure de regroupement familiale et fait monter son compagnon aussitôt. Sans se douter des intentions malsaines de ce dernier.

Dès l’arrivé de Njock Bôt Simon Piere au Canada, Evelyne commence à avoir le pied qui gonfle, tombe enceinte de ce dernier et progressivement les blessures et plaies inguérissables apparaissent sur son corps. Subitement, elle coupe tout contact avec sa mère, son père et ses frères, change d’adresse et de contact téléphonique. Pendant plus d’une dizaine d’années, elle ne communiquait qu’avec les 3 membres de la famille de sa mère qui ont aidé son compagnon précédemment.

Elle s’est mise à prier Dieu fermement, ce qui ralentissait la progression de cette maladie mystique dans son corps. Envoutée, elle continuait à faire des enfants avec Njock Bôt Simon Piere. Il eu un premier, un deuxième, et un troisième. Un garçon et 2 filles. Elle a accouché tous ces enfants avec ces blessures mystiques qui progressaient au fil du temps au point où elle est victime d’une insuffisance rénale et commence à faire des dialyses 3 fois par semaine et ce, depuis plus d’une dizaine d’années.

La mère d’Evelyne meurtrie par la disparition subite de sa fille, contacte Interpol (police internationale). Interpol va faire des recherches jusqu’à retrouver Evelyne au Canada, et communiquer sa nouvelle adresse à sa mère qui va aussitôt se rendre au Canada retrouver sa fille.

Arrivée au Canada, estomaquée par l’état de sa fille, elle eu la force de faire des prières à Dieu. Quelques semaines après, l’Etat de santé d’Evelyne s’améliora de façon miraculeuse : elle passa de 3 dialyses à 2 par semaines. Au regard de ce changement positif, Njock Bôt Simon Piere a commencé a mené la vie dure à la maman d’Evelyne à la maison. Les enfants témoignent qu’il y avait des fois où leur grand-mère chérie préparait sa nourriture et que leur père versait la marmite entière. Njock Bôt Simon Piere a usé de toutes les stratégies pour rendre le séjour de la mère d’Evelyne très difficile : il est allé jusquà changer le mot de passe du wifi de la maison. Pour parler avec les gens au pays, la mère d’Evelyne devait marcher et aller jusqu’à un centre commercial situé à des centaines de mètres de la maison où le Wifi était gratuit et illimité. Dorénavant, pour aller faire des courses pour la maison, Njock Bôt Simon Piere refusait que la mère d’Evelyne entre dans sa voiture en lui disant de se débrouiller à retrouver ses petits-fils aux lieux des courses, en taxi ou en transport en commun.

La mère d’Evelyne découvre aussi que le compagnon d’Evelyne était très dur avec leurs enfants : il leur parlait toujours méchamment, les frappait tout le temps à tel point où le la police a intervenu plusieurs fois et lui a donné des avertissements.

Njock Bôt Simon Piere ayant usé de toutes ses capacités pour nuire à la vie de la mère d’Evelyne, il sort la dernière carte en demandant à cette dernière de partir de chez lui, auquel cas il va appeler la police. Peur d’une situation désagréable, pouvant entacher son visa et son autorisation d’entré au Canada, elle décide de rentrer au Cameroun car de toutes les façons Evelyne retrouvait peu à peu la santé.

Une fois au Cameroun, elle a gardé un lien avec sa fille et ses petits-fils. Ils étaient tout le temps en communication. Quelques mois après, la mère de Njock Bôt Simon Piere arrive au Canada.

Les enfants de Njock Bôt Simon Piere et d’Evelyne appellent la mère d’Evelyne en cascade en pleurant, la suppliant de revenir car leur grand-mère paternelle les maltraite terriblement. C’est à la suite que la santé d’Evelyne a recommencé à se détériorer et une fois de plus, la police est venue à la maison et a expulsé la mère de Njock Bôt Simon Piere sous la plainte des enfants qui n’en pouvaient plus. Elle a été expulsée du territoire après seulement quelques semaines de son arrivée au Canada.

La torture sur les enfants par leur géniteur Njock Bôt Simon Piere continuait au point où la police est revenue et l’a chassé de la maison, puis lui a retiré tous les droits sur ses enfants avec interdiction formelle de s’approcher d’eux.

Au regard de la santé dégradante d’Evelyne, le service social a placé les enfants chez un ami (blanc) d’Evelyne et a appelé la mère d’Evelyne au Cameroun pour lui demander de venir de toute urgence prendre soins des enfants car sa fille Evelyne n’en pouvait plus.

La mère d’Evelyne a pris son billet pour le 24 Octobre 2022. Malheureusement, le 20 Octobre 2022, elle reçoit un sms irrespectueux et méprisant de Njock Bôt Simon Piere : << Salut Bernadette. Pour te direque Evelyne est décédée ce matin à l.hopital >> lui informant que sa fille Evelyne vient de décédée à l'hôpital où elle s’était rendue pour faire ses dialyses hebdomadaires.

Etant le seul proche de la défunte, Njock Bôt Simon Piere donne des instructions ferme à lhôpital de ne communiquer aucune information sur les mouvements du corps sans vie d’Evélyne. Il a aussi donner les mêmes instructions à l’entreprise funéraire qui s’est chargé de faire rapatrier le corps au Cameroun.

Nous sommes rendus le 10 Novembre 2022, Njock Bôt Simon Piere ne donne aucune information sur la date d’arrivée du corps d’Evelyne au Cameroun, encore moins de la date prévue des obsèques. La mère d’Evelyne, sur place au Canada a réussi à avoir l’information sur la date de l’arrivée de la dépouille de sa fille Evelyne au Cameroun. Elle a aussitôt communiqué à sa famille au Cameroun.

En fait le corps devait arriver par l’aéroport de Yaoundé Nsimalen, à 23h30 par le seul vol Turquish AirLine. Alors que toute la famille d’Evelyne se trouve dans la ville de Douala à plus de 200km de Yaoundé.

Ayant été au courant que la famille de la mère d’Evelyne a eu vent de la date et de l’heure de l’arrivée du corps, le 10 Novembre 2022 à 21h30, Njock Bôt Simon Piere envoie un faux programme des obsèques à la famille d’Evelyne sur lequel il avait inscrit que la levé de corps se tiendrait vendredi le 11 Nov 2022 alors que le corps arrivait la veille. Il voulait par cette manuvre retirer le corps la nuit du 10 Nov à 23h30 et s’en fuir avec dans son village à lui et y faire l’inhumation sans la famille d’Evélyne.

Mais à sa grande surprise à l’aéroport la nuit du 10 Nov 2022, la famille de Njock Bôt Simon Piere tombe nez à nez à la famille d’Evelyne et tente de les convaincre de les laisser emmener le corps dans le village de Njock Bôt Simon Piere.

La famille d’Evelyne n’a pas fait opposition et ils se sont mis en route avec le cercueil portant le corps sans vie d’Evelyne jusqu’à la sortie de la ville de Yaoundé, au lieu dit Tradex Ahala, où la famille d’Evelyne crée une embuscade et récupère le Cercueil de la voiture de la famille de Njock Bôt Simon Piere et s’en va très loin pour la sécuriser dans une morgue de la place. »

Le confrère 237online se pose la question de savoir comment pourrait on agir ainsi envers sa femme et sa belle-mère ?

TWI NEWS

Source: www.camerounweb.com