Sport

Actualités

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Enorme Rebondissement : Gérémi Njitap fait un croche pied à Eto'o et Song et fait d'humiliantes révélations sur le Mondial

Cette coupe du monde restera graver dans les annales

Sam., 17 Déc. 2022 Source: www.deviantgeeks.com

Cette coupe du monde restera graver dans les annales et dans l'histoire du football mondial pour plusieurs raisons qui ne seront pas toutes citées ici.

En effet c'est la première Coupe du monde à laquelle 5 pays africaines ont été autorisés à jouer la phase finale. Aussi, toujours pour la première fois, un pays africain a créé l'exploit de se qualifier pour le dernier carré en éliminant l'Espagne en 8e de finale aux tirs au but, le Portugal par 1 but à 0, et en tombant face à la France en démi-finale.

Ce beau parcours du Maroc a suscité de vives réactions sur le réaction tant en bien qu'en mal. Le Cameroun aussi faisait partie de cette phase finale de coupe du monde mais n'a pas fait mieux que rentrer avec 4 points en ayant perdu face à la Suisse 1-0, fait jeu égal avec la Serbie 3-3 et gagné contre le Brésil 1-0.

Ce parcours des Lions Indomptables est actuellement au centre de beaucoup de débats au Cameroun. Regrets, déception, satisfaction, les avis sont mitigés entre les pro-Eto'o et Pro Song et le reste du Cameroun.

Pour l'ancien Geremi Sorele Fotso Njitap, le Maroc doit être une source d'inspiration pour le Cameroun qui ne doit pas s'assoir sur les Lauriers du fait d'avoir battu le Brésil. Dans un entretien avec nos confrères d'Africa Foot United, l'ancien coéquipier de Rigobert Song Bahanag et de Samuel Eto'o n'a pas mâché ses mots.

« On a eu des sensations mitigées. Oui, on est sorti au premier tour mais en même temps, on a terminé avec quatre points. Et aussi, on est parti en gagnant le dernier match. Je pense que si on veut avancer, il faut s’inspirer du dernier match et aussi du tournoi. C’est vrai qu’on était ambitieux, on voulait aller le plus loin possible mais on sait probablement ce qui s’est passé, il y a eu quelques cas qu’on a notés. C’est au staff de rendre le bilan. Et puis, probablement, ils vont faire une conférence pour expliquer ce qui s’est passé. Mais nous qui étions au gradin, moi particulièrement, j’ai eu cette sensation mitigée, de regret parce que je pense qu’il y avait une possibilité de faire quelque chose. Mais hélas, on n’est pas passé, ce sera la prochaine fois » a indiqué Geremi Sorele Fotso Njitap à nos confrères.

« C’est historique. Pour nous, les africains, nous étions contents, ils deviennent maintenant, le modèle. Et puis, le message qu’ils ont envoyé au monde entier, c’est que l’Afrique est le vivier du football. Je pense que ce qui nous tue souvent, c’est l’organisation, les infrastructures. Ce que le Maroc a fait, ce n’est pas anodin. Ils se sont préparés. Comme vous le savez probablement, au Maroc, il y a de très belles infrastructures, il y a une vision. Ça commence chez les jeunes. Je pense que maintenant, beaucoup de pays africains doivent copier ce que le Maroc fait et puis, le résultat va suivre » a poursuivi l'ancien joueur du Réal Madrid.

Source: www.deviantgeeks.com
Related Articles: