1

Epervier : Lazare Atou parviendra-t-il à sauver sa tête ?

Thu, 11 Nov 2021 Source: Le Messager

L’homme qui a géré le patrimoine des ex-Onpc, Regifercam et Oncpb, a été, à titre conservatoire, suspendu de signature par le Consupe.

« Monsieur Lazare Atou, administrateur général du cabinet conseil Atou est suspendu de signature et de toute prise d’actes dans le cadre de la gestion des actifs résiduels des ex-Oncpb, Onpc et Regifercam, jusqu’à nouvel ordre », peut-on lire dans un communiqué dont Le Messager a pu obtenir une copie, signé par Mme Rose Mbah Acha, ministre déléguée à la présidence de la République chargée du Contrôle supérieur de l’État.

Le membre du gouvernement explique par la suite que cette « mesure conservatoire -conforme aux dispositions de l’article 8 al.2 du Décret du 5 mars 1997 relatif aux missions mobiles de vérification, a été prise par les Brigades de contrôle des services du Contrôle supérieur de l’État (Constipe), dépêchés sur instructions du président de la République à l’effet d’auditer la gestion par 1e Cabinet Conseil Atou, desdits actifs résiduels.

Ces Brigades de contrôle du Consupe, ajoute Mme Rose Mbah Acha, ont constaté « les faits potentiellement Constitutifs d’irrégularités » qui pourraient porter un préjudice énorme et irréversible à la « puissance publique ».

La ministre précise par ailleurs que les mesures de gestion desdits actifs seront communiquées plus tard par le ministère des Finances, autorité délégante. Dans un autre communiqué, Mme Rose Mbah Acha informe l’opinion publique qu’à partir d’aujourd’hui 10 novembre jusqu’au 24 novembre 2021, ses équipes procéderont au recensement des présumés contractuels ou locataires résidents des Régions du Littoral, du Sud-Ouest, l’Adamaoua, du Centre, du Sud, et de l’Est. Ces équipes du Consupe passeront au peigne fin, les copies de contrats, les engagements, reçus de versement, pièces de caisse, chèques, et toute autre preuve justifiant d’un lien contractuel avec le Cabinet Lazare Atou.

L’étau se resserre

Ce nouvel épisode dans l’affaire Lazare Atou intervient au lendemain de précédents rebondissements instruits au plus haut sommet de l’État. Dans sa volonté de céder le site de l’ancienne Direction générale de la Regifercam sis à Bonanjo malgré l’opposition de Ferdinand Ngoh Ngoh, le ministre d’État, Secrétaire général de la présidence de la République, Lazare Atou sera rattrapé, le 20 août 2021, par Henri Eyebe Ayissi, le ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières.

Ce dernier procédera à l’annulation de deux titres fonciers établis au profit de la société All Luxury Suites Group S.À, par mutation du titre foncier du site de la direction générale de la défunte Regifercam, sis à Douala Bonanjo.

Dans une correspondance datée du 1er septembre 2021, Ferdinand Ngoh Ngoh sollicitait l’accompagnement du ministre des Transports dans le cadre d’une mission d’audit annoncée au sein du Cabinet Conseil Lazare Atou, concernant précisément les actifs résiduels de l’ex-Onpc (Office national des ports du Cameroun), désormais Port autonome de Douala. Selon nos informations, la mission du Consupe est conduite par les inspecteurs d’État Aboubakary Modibo Amadou et Wambang Nyamalum Alfred.

Source: Le Messager
Related Articles: