1

Attaques contre Nathalie Koah et Muriel Blanche à Paris: le MRC lâche la BAS

Nathalie KOAH Kamto Murielle Blanche Camerounweb 'Nous nous réjouissons de constater que d'autres activistes se sont désolidarisés de ces actions'

Mon, 29 Nov 2021 Source: www.camerounweb.com

• Plusieurs Camerounais de la diaspora ont initié un mouvement de boycott contre certains de leur compatriotes

• Le MRC se désolidarise de cette action

• L'intégralité du communiqué du MRC


C'est une véritable raclé que le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) vient d'infliger aux activistes de la Brigade Anti Sardinards (BAS) qui ont tenté de perturber les évènements organisés par deux Camerounaise à savoir Nathalie KOAH et Muriel Blanche.

En effet, le week-end dernier a été marqué par des échanges houleux entre certains activistes de la BAS et les proches des deux femmes d'affaires. Ils accusent leurs stars comme Nathalie Koah et Murielle Blanche d'être silencieuses face aux tueries dans le Noso, pendant qu'ils s'occupent tranquillement de leurs affaires.

Face à cette situation, le MRC du Prof Maurice Kamto prend ses distances à l'égard de ces activistes. Dans un communiqué signé par son Secrétaire National à la Communication, le parti condamne ces attaques et réaffirme sa position par rapport à la lutte politique.

"Le seul et unique adversaire du MRC, c'est le régime actuel qui, par des politiques contraires aux intérêts de la nation, cause d’immenses souffrances au peuple comme cette guerre dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest qui entraînent de lourdes pertes humaines au quotidien", déclare le MRC.

Ci-dessous, l'intégralité du communiqué

COMMUNIQUÉ SUR LES ACTIONS DE BOYCOTT CONTRE DES CAMEROUNAISES EN FRANCE

Il nous revient que des individus se réclamant d'un groupe d'activistes basés en Europe et se présentant comme des soutiens du Pr Maurice KAMTO ont perturbé les activités de deux camerounaises en France à savoir Mme Nathalie KOAH et Mme Muriel Blanche sous le fallacieux prétexte que celles-ci ne s'investissaient pas dans la lutte de libération du cameroun. Nous nous réjouissons de constater que d'autres activistes se sont désolidarisés de ces actions qui n'honorent pas la combat qu'ils prétendent mener.

Le MRC n’a jamais demandé à qui que soit d’imposer le combat aux autres en son nom de quelque manière que soit. Encore plus, le MRC est contre la violence d’où qu’elle vienne. Nous avons délibérément choisi le changement dans la paix. C’est justement pourquoi nous insistons sur la réforme consensuelle du système électoral, où tout au moins du code électoral, afin de permettre des élections crédibles et transparentes dans notre pays.

Le MRC n'a jamais eu la prétention d'être le directeur de conscience de qui que ce soit et ne peut accepter que son image ni celle de son Président soit associée à des personnes ou aux actions ne correspondant pas à ses valeurs de justice, de liberté, de paix et de tolérance.

Le seul et unique adversaire du MRC, c'est le régime actuel qui, par des politiques contraires aux intérêts de la nation, cause d’immenses souffrances au peuple comme cette guerre dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest qui entraînent de lourdes pertes humaines au quotidien.

Yaoundé, le 29 novembre 2021

Joseph Emmanuel ATEBA

Secrétaire National à la Communication

Source: www.camerounweb.com