0

Chassé du MRC, le journaliste Sam Severin Ango arrache la présidence d’un autre parti

Sam Severin Ango Boycott Sam Severin Ango est désormais président d’une formation politique

Tue, 8 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

Il a été porté à la tête de "La Nationale"

Un parti politique créé par feu Abel Eyinga en 1996

Un challenge pour le journaliste

Sam Severin Ango est désormais président d’une formation politique. En effet depuis samedi dernier le journaliste a pris les rênes du parti politique dénommé "La Nationale". Il s’agit d’un viel parti politique crée en 1996 par le feu Abel Eyinga, mais qui n’a jamais fonctionné faute de leadership.

Avec l’arrivée de Sam Severin ANGO qui n’est pas un néophyte en politique, on espère que cette formation politique va décoller.

Si Sam Severin Ango est devenu président de ce parti politique. Ce n’est pas tant parce qu’il méritait. Plusieurs sources ont indiqué que dans le cafouillage des dissensions entre les militants de ce parti, l’ancien militant du MRC aurait profité pour arracher la tête de ce parti.

Journaliste bien connu du landerneau médiatique au Cameroun, longtemps resté dans le silence après l’incendie de sa maison en 2019, il sort enfin de sa réserve.

Cela fait près de deux ans maintenant que Sam Séverin Ango, n’est plus devant les projecteurs. Normal, depuis son départ d’Équinoxe radio et télévision, le célèbre journaliste Globetrotter avait opté pour la communication politique, d’abord comme porte-parole de Akeru Muna, puis porte-parole du pasteur Njifor. Après ces deux expériences il avait rejoint en octobre 2019, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), annonçant dans la foulée sa candidature aux législatives et municipales dans la région du Sud natal de Paul Biya.

« Ce jour, je vous annonce officiellement mon adhésion au Mrc, de Maurice Kamto, Candidat aux élections locales dans le Sud. Sympathisants, Militants et soutiens du Mrc, tous à Ebolowa le 1er Novembre, pour la présentation officielle », avait écrit le journaliste sur sa page Facebook en 2019. Un an plus tard après l’incendie de son domicile, il disait quitter le monde politique sans pour autant signifier qu’il quitte le Mrc.

Source: www.camerounweb.com