0

Quand l’anniversaire de Paul Biya vire aux rivalités entre Mvondo Ayolo et Louis Paul Motaze

Anniversaire Paul Biya 5 Le Camp Mvondo Ayolo a pris le pouvoir

Mon, 21 Feb 2022 Source: www.camerounweb.com

Les alliés de Mvondo Ayolo ont humilié Louis Paul Motaze

Le Camp Mvondo Ayolo a pris le pouvoir

La bataille de succession a commencé au Sud

La guerre de succession entre les « fils » de Paul Biya couvait encore, il y a quelques semaines, elle s’est montrée au grand jour. Le 89e anniversaire du chef de l’Etat célébré le 13 février dernier à Sangmelima a été le lieu pour les pontes du régime qui ont déjà montré un certain penchant pour le « trône du Roi » d’exprimer ouvertement leurs inimitiés. Alors qu’il avait déjà la prééminence sur la cérémonie en tant que représentant personnel du chef de l’Etat lors de la célébration de l’anniversaire de Paul Biya, Samuel Mvondo Ayolo et ses alliés ont profité pour démontrer au ministre des Finances Louis Paul Motaze que le pouvoir est passé de leur côté. Pendant que la messe se célébrait, ce groupuscule d’affidés du DCC, constitué du député Maturin Bindoua, de l’ancien maire de Sangmelima Andre Noel Essaiane et d’un certain « Wood »qu’on dit être le frère du directeur du Cabinet civil, était déjà en train de proférer des injures à l’endroit du ministre des Finances Louis Paul Motaze, critiquant au passage tout ce qui avait été préparé pour la cérémonie.

C’est d’ailleurs ce même groupuscule qui s’est empressé d’aller dire sur les réseaux sociaux que le ministre Louis Paul Motaze n’avait contribué qu’à hauteur de 500 mil francs CFA pour cet évènement.

Créant au passage une polémique selon laquelle, l’évêque de Sangmelima avait omis de le citer pendant la présentation des invités. Pourtant, selon le protocole mis sur pied pour la circonstance, « La messe était organisée pour célébrer les 89 ans du président. Et le président a envoyé comme représentant personnel, le directeur du Cabinet Civil Samuel Mvondo Ayolo. Il ne s’agissait pas d’un meeting politique. Il s’agissait d’une célébration pour prier pour le président de la République. Toutes les personnalités et tous les fidèles présents à la célébration sont donc venus en tant que chrétiens pour implorer le Seigneur qu’il continue de protéger le Cameroun et son chef. Au moment des remerciements, le protocole a trouvé judicieux, après avoir remercié le représentant personnel du chef de l’Etat, de commencer par remercier les fidèles qui sont venus de loin. C’est pour cela que Monseigneur a commencé par remercier ceux qui sont venus de Yaoundé. Louis Paul Motaze étant dans son village à Sangmelima, il devait être remercié avec toutes les autres élites du Dja et Lobo. Et c’est ce qui a été fait. Au tour du Dja et Lobo, l’évêque a commencé à remercier par préséance, l’ancien ministre d’Etat, Edouard Akame Mfoumou, puis il a remercié le ministre Louis Paul Motaze ensuite le ministre Elanga Obam.

C’est donc une affaire qui plus que par le passé vient traduire le degré d’inimitié qui existe entre les élites politiques du Sud, sous fond de guerre de leadership. Et si la bande à Andre Noel Essiane a d’ailleurs soutenu Samuel Mvondo Ayolo, c’est pour marquer son soutien politique à ce dernier, qui selon plusieurs avis bénéficierait plus que tous de la confiance de Paul Biya.

Source: www.camerounweb.com