0

Cameroun : un mariage incestueux crée la tension dans le Groupement Mvog-manga I

Tue, 23 Nov 2021 Source: www.camerounweb.com

• Les deux prétendants au mariage sont de la famille du chef du groupement Mvog-manga I

• Malgré les rappels à l’ordre et les réunions, les deux tourtereaux sont décidés à aller au bout

• Le Sous-préfet est appelé à agir

L’amour a ses raisons que la raison ignore ! Ah oui, cette phrase qui s’inspire de la citation de celle de Pascal, illustre bien ce qui se passe actuellement dans la Région du centre Cameroun, plus précisément dans le département MEFOU AFAMBA. Les faits se déroulent dans Groupement Mvog-manga I. Il s’agit d’un mariage manifestement incestueux qui risque de mettre le feu aux poudres. Le chef dudit groupement vient d’interpeller le Sous-préfet de l’Arrondissement de NKOLAFAMBA pour interdire la célébration dudit mariage, attentatoire aux mœurs.

Les prétendants au mariage jugé incestueux sont issues malheureusement de la famille du chef de département de Mvog-manga I.

« Dans le cadre de la revalorisation, la promotion des US et Coutumes Beti et le respect strict de la chefferie traditionnelle dans notre pays, J’ai l’honneur de venir auprès de votre autorité, solliciter l’interdiction du mariage incestueux entre mon neveux ELANG MVENG Désiré et sa dulcinée. En effet Monsieur le Sous-préfet, les amoureux sont cousins et petits fils de feux MVEND Wolfgang, chef du Groupement Mvog-Manga I et feu BIHINA Paul, Chef du village Nkolo II, Arrondissement de Nkolafamba. Ce pourquoi après plusieurs assises familiales, les deux amoureux refusent de comprendre et décident de se marier au détriment de leur lien de sang, raison pour laquelle je viens par la présente requête solliciter l’interdiction de cette manifestation dans le Groupement Mvog-manga I », a adressé le chef du groupement au Sous-préfet.

Cette affaire risque de laisser des traces dans cette localité, si d’ici là, les uns et les autres ne reviennent pas à la raison. Il nous revient que les jeunes tourtereaux sont décidés à aller au bout de leur projet de mariage. Les autorités administratives et coutumières parviendront-elles à les freiner dans leur élan ? C’est le wait and see.

Source: www.camerounweb.com