0

Crash du Boeing 737-800 de Kenya Airways : Mathieu Youbi y a échappé de justesse

Mathieu Youbi0 Mathieu Youbi

Fri, 6 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Mathieu Youbi avait échappé au crash du Boeing 737-800il y a 15 ans

• Il avait accepté céder sa place à un autre passager

• Il raconte son histoire


15 ans après le terrible crash qui a coûté la vie à de nombreuses personnes, Mathieu Youbi, promoteur culturel et manager d'artistique camerounais raconte ses souvenirs de cette nuit-là alors qu'il s'apprêtait à embarquer dans ce vol.

« J'avais failli prendre ce vol car j'allais en Chine. Je bénis la fille de l'agence qui m'avait suggéré de laisser ma place au chinois de Huawei qui devait rejoindre le groupe qui avait déjà le billet et il était le dernier. Quand j'ai accepté le chinois m'a offert un téléphone Huawei en guise de remerciement. Il payait ainsi sa mort car il était mort dans le crash. Que son âme repose en paix. Ceux à qui j'avais dit au revoir comme des proches et le PDG de canal 2 m'avaient pensé mort. Merci Dieu pour cette grâce, toi seul sait pourquoi tu m'as épargné. Sois béni mon père céleste », raconte-t-il.

En effet, le 05 Mai 2007, le Boeing 737-800 de la compagnie Kenya Airways qui avait décollé de l'aéroport international de Douala avec à son bord 114 personnes, 105 passagers, 9 membres d'équipage dont 34 de nationalité camerounaise, qui devait effectuer le trajet à destination de Nairobi (Kenya), a disparu des écrans radar quelques instants après avoir décollé. Trois ans après l’accident, l’enquête a finalement conclu à une erreur humaine.

« Le capitaine apparaît confus quant à l’altitude de l’appareil et procède à des corrections erratiques, augmentant [ainsi] l’inclinaison de l’appareil à un angle de 50° sur la droite », détaille le rapport, rendu public. Lorsque l’angle d’inclinaison de l’appareil a ensuite atteint 70° sur la droite, le capitaine a déclaré : « Nous nous écrasons. » Son copilote lui a alors dit de redresser l’avion vers la droite avant de se reprendre rapidement : « Gauche, gauche, gauche, capitaine ! »

Ce malheureux accident avait causé la mort de tous les occupants de l’appareil, soit 114 personnes dont les corps avaient été retrouvés deux jours après le crash, dans une zone de mangrove marécageuse.

Source: www.camerounweb.com