1
Entertainment Thu, 28 Jul 2022

Dépression : au bord du suicide, Shakiro fait ses adieux en larmes

• Shakiro ne va pas bien

• Le transgenre déprime

• Il n’en peut plus de vivre



Depuis quelques jours, Shakiro donne beaucoup de ses nouvelles. Le transgenre camerounais a d’abord pris l’habitude de citer des noms de personnes célèbres, surtout des acteurs culturels qui, selon lui, ont une identité de genre qui ne correspond pas (ou plus) à celle que l’état civil indique à la naissance.

C’est l’heure des "vérités". Les vérités de Shakiro. Dans sa fameuse liste retentissante, il a cité des noms comme Aveiro Djess, Happy d’Effoulan, Maa Jacky, Dexter Timberlake, Dylan Comédie, Cabrel Nanjip Nyamton, Tik Dengue, Robinson Piffo.

Ce dernier de la liste n’est pas content et il l’a fait savoir à Shakiro avec une menace explicite : « On ne s'attaque pas à ce qui me donne à manger et on ne s'attaque pas à ce qui nourrit ma famille et mes proches. Tu t'es attaqué à mes proches désormais lorsque tu marches, surveille tes arrières. Si la cellule de l'Etat t'a dépassé, nous on a les cellules privées. Toutes les fois qu'on t'a arrêté, j'avais une main mise sur ça ».

Quant à l’humoriste Cabrel Nanjip Nyamton, il a clairement demandé à Shakiro d’arrêter de porter de fausses accusations sinon il porterait plainte contre lui.

« Cela fait deux (02) ans qu’on travaille, on se sacrifie pour faire les vidéos, aujourd’hui Dieu nous a bénis, ça va un peu chez nous. Les gens sans emploi avec un triste avenir veulent nous déstabiliser avec leurs esprits et mentalités diaboliques. Détrompez-vous, le mental de notre équipe est prêt, heureusement qu’on a été préparé à tout cela », a laissé lire Tik Dengue sur sa page Facebook, une réponse sûrement adressée à Shakiro.

Shakiro avait annoncé un autre direct pour balancer d’autres noms : « Rendez-vous tout à l’heure mes lolitas d’amour pour un débriefing dévastateur. Le direct du siècle tout à l’heure. Ne ratez ça pour rien au monde mes lolitas d’amour. Je lance le direct tout à heure à dix-sept (17) heures. Je vais mettre tout mon énergie dans mon direct de tout à l’heure ».

Finalement, il s’est rétracté grâce à des conseils des personnes comme Alice Nkom, Bella Mani, Aicha Kamoise, etc. Cette dernière révèle le contenu d’une discussion avec Shakiro qui n’est pas bien psychologiquement.

Selon la Camerounaise, Shakiro est au bord du suicide. Dans un direct fait mercredi le 27 juillet 2022, la bloggeuse Aïcha pleurait en faisant la confidence : « Coucou Aïcha, je vais mourir en paix, je ne t'oublierais jamais. Je n'ai plus le goût de vivre, merci pour tes conseils ». Aicha Kamoise dit qu’elle a « passé toute la nuit à le conseiller. Lorsqu'il a voulu sortir les noms, je lui ai dit "ne sors aucun nom même si tu as traversé des choses difficiles en prison ne sort aucun nom" ».

« Nous sommes des mères d'enfants et lorsqu'on accouche un enfant, on n’accouche pas son cœur. Je suis contre l'homosexualité vous comprenez, et ça je vous le dis tous les jours mais j'essaye de ne pas juger les gens qui sont de l'autre côté. Quand il a voulu faire ses déclarations, j'ai essayé de l'en dissuader: J'ai dit ne dis rien, même si tu as des preuves ou tu n'as pas les preuves, ne prononce le nom de personne. J'ai parlé à cet enfant, je lui ai dit que le monde que tu vois est un monde très dangereux. Il y a des personnes qui sont capables du pire pour cacher des squelettes dans des placards. Même si tu as eu une relation avec quiconque, il ne faut jamais venir étaler ça », ajoute Kamoise.

« Shakiro m'a fait un témoignage qui m'a fait pleurer toute la nuit, quand il m'a raconté tout ce qu'il a subi en prison à répétition, je n'ai même pas envie de venir vous relayer ça ici pour que ça vous attriste plus que ça », Aicha Kamoise partage les peines de Shakiro qui semble déprimer.
Source: www.camerounweb.com