0

Destruction des maisons à Douala : Kareyce Fotso exprime sa douleur

Kareyce. Kareyce Fotso

Wed, 18 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Les maisons sont détruites dans la capitale économique camerounaise

• Kareyce Fotso partage la peine d’une victime en particulier

• Un célèbre Dj camerounais est l’une des victimes


La destruction des maisons dans la ville de Douala depuis quelques jours ne laisse pas sans voix les populations. Les cris et les larmes des victimes ne laissent pas indifférents les camerounais. Alors qu’une maman âgée voit son domicile être détruit, elle crie à l’aide.

L’artiste musicienne Kareyce Fotso n’a pas su contenir sa peine pour cette femme et en a parlé sur sa page Facebook. Elle en a profité pour rappeler que l’histoire de cette femme lui a rappelé sa génitrice.

« Elle m’a fait penser à ma mère. Le visage de cette maman meurtrie, le regard perdu. Je suis née ici il y a 70 ans. Mon père est enterré ici. C’est mon village. On me chasse de mon village pour que j’aille où ? » Dit-elle.

Je l’ai regardé à l’écran, j’ai pensé à ma maman. Courage aux familles... Qui connaît les contours de cette histoire ? Pourquoi les maisons sont cassées ? Merci de nous éclairer en commentaire », ajoute -t-elle.

Un célèbre DJ Camerounais du nom de Cyrus Black a aussi été victime de cette tragédie. Il a exprimé sa peine dans une publication sur sa page.

« Le projet était immense, mon rêve était permis, l’investissement était grandiose. J’y avais mis tout mon savoir mais hélas Dieu en a décidé autrement. Qui suis-je pour me plaindre ? Toute une vie réduite à miette. Un soldat à la rue juste avec un sac à dos contenant son MacBook et ses AirPods aux oreilles. Ah oui, ce qui arrive aux autres m’a aussi touché (à peine arrivé quelques semaines avant). Tout n’est pas perdu. J’ai encore mes 2 bras et mon fils vivant qui dormait pendant la destruction, il va bien Dieu merci. N’ayant reçu aucune notification ou avis de destruction, J’étais pas présent à mon domicile avec mon emploi de temps super difficile. Je suis revenu trouver tout dans les débris. Aujourd’hui tout est parti dans la terre… Car oui nous sommes nés poussière, combien de fois ce qui s’achète ? Une nouvelle vie recommence. C’est douloureux, mais Dieu ne m’abandonnera pas », a-t-il partagé avec sa communauté qui n’a pas manqué de lui envoyer des messages de réconfort et d’encouragement.

Source: www.camerounweb.com