0

Drame : il se fait égorger en plein sommeil, à quelques jours de son mariage

Drame Enfants Morts Le crime aurait été commis par un malade mental

Tue, 10 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Un horrible drame s’est produit au Sénégal

• En effet, un homme qui était sur le point de se marier s’est fait égorger dans son sommeil

• Le crime aurait été commis par un malade mental



A Makacolibantang, une localité dans le département de Tambacounda, au Sénégal, c’est le trouble et la consternation actuellement. Ce dimanche 8 mai 2022, les populations de cette localité calme, ont été informées de l’assassinat de L. Ndao au village de Sinthiou Samba Ndao, rapporte Le Quotidien.

L. Ndao, devait se marier le 19 mai prochain, selon les informations. Il a été victime d’un crime crapuleux, froidement assassiné par un malade mental. En effet, rapportent des témoins au journal, le forcené lui a purement et simplement tranché le cou avec un coupe-coupe, alors qu’il était en plein sommeil.

Après son acte atroce, le meurtrier a enfourché un cheval, muni de son arme en signe de victoire. Il s’est alors mis à attaquer toute personne rencontrée sur son chemin. À en croire les sources du journal, ce fut alors le sauve-qui-peut dans le village. Seuls deux individus ont décidé de lui faire face.

Heureusement, ils ont réussi, après de nombreux dégâts, à maîtriser le malade mental qui les a grièvement blessés. D’ailleurs, l’un a été évacué au Chu de Tambacounda. Quant au forcené, il est actuellement en observation au centre de santé de Makacolibantang sous forte escorte de la gendarmerie.

Drame à Sangmelima : un homme confond sa femme et abat froidement sa voisine

Ce dimanche 8 mai 2022, dans la nuit, un drame s’est produit au quartier Camp Chic (lieu-dit école).

Un homme ayant prémédité d’assassiner sa femme après une altercation, a tiré sur une autre femme qu’il a confondue avec sa femme.

La jeune femme nommée Flore Ndoutoumou âgée de 36 ans était allongée sur le canapé de sa maison vers 20h50, en compagnie de sa fille qui était malade d'une tumeur quand l'infortuné est entré avec dans ses bras un fusil de calibre 12.

Ce que l'on sait jusqu'à présent est que l’homme était un chasseur qui aurait eu une altercation avec sa concubine. Cette dernière s'est réfugiée chez sa voisine. Malheureusement le chasseur furieux n'a pas digéré cela et a ouvert le feu. Flore, coiffeuse au marché central de Sangmelima et originaire de l'arrondissement d'Oveng a trouvé la mort. Tandis que la concubine se trouve sous soins intensifs à l'hôpital de référence où nos équipes se trouvent actuellement.

Quand au chasseur il a pris la poudre d'escampette et est activement recherché depuis hier nuit par les forces de l’ordre pour répondre de ses actes.

Drame : Un soldat Camerounais tué dans une altercation à Melong

Il s'appelait Enioki Joel, soldat de 2e classe du Bataillon d'intervention Rapide et fraîchement sorti du Centre de formation militaire de "MAN O WAR Bay".

Hier 1er mai, le soldat ENIOKI profitant d'une courte permission accordée par sa hiérarchie, se rendait dans son village natal situé dans les environs de la localité de Melong. A bord d'une moto, il sera bloqué par un véhicule qui était en panne pour un souci de chauffage excessif du moteur. Ayant ordonné au chauffeur de libérer la voie publique, ce dernier aurait fait comprendre au soldat qu'il en était incapable vue l'état mécanique du véhicule. S'en suivra une terrible altercation qui malheureusement poussera le soldat à faire usage de son couteau de combat en pleine poitrine du chauffeur.

Ayant pour un premier temps échappé à la colère des populations, il serait revenu à la charge quelques instants après en s'en prenant au frère du chauffeur ensanglanté qui cherchait en vain un moyen de locomotion devant transporter le blessé à l'hôpital. C'est à ce moment que la foule aux abois se jettera sur lui, lui attachera les mains et les pieds avant de le lyncher à mort.

Sa fin a été horrible et aucune certitude pour le moment sur l'état du chauffeur qui avait été gravement poignardé.

Suite à ce drame, s'en serait suivi de graves incidents entre les villageois dont était originaire le militaire et les populations dites allogènes vivant dans la localité.

Vivement qu'une enquête objective éclaire ce drame et que des leçons soient tirées.

Source: www.camerounweb.com