0

L’artiste Camerounaise Eyinel se porte bien

Mon, 7 Sep 2015 Source: culturebene.com

Eyinga Elvire dite Eyinel est une artiste camerounaise aujourd’hui établie en Suisse ; sa passion pour la musique, depuis sa jeunesse ne s’est alors jamais estompée.

C’est une vraie mordue de la musique ; Eyinel la définirait comme une seconde vie, tellement elle y a baigné et ne compte s’en lasser de si tôt. A 11 ans, alors en congé au village, elle ira à la rencontre du chantre de la chorale « NEGRO STYLE » à qui elle confesse son amour pour le chant et son intention d’intégrer le collectif.

Ce dernier, un peu sceptique, lui donnera tout de même sa chance. C’est ainsi qu’Eyinel deviendra la plus jeune chantre de l’arrondissement de Meyomessala (région du Sud Cameroun) et y raflera pendant 6 ans le prix de la voix d’Or. La petite gagne en confiance et en 1999, son papa étant affecté à Ebolowa comme TPG, elle en profite pour intégrer en cachette la chorale « Voix unies ». Subjugué, le chef de choral l’encourage à s’inscrire au Concours de la chanson Mutzig.

Très remonté après l’avoir vu passer sur à l’émission Tam-tam Week-end, son père la somme de s’y retirer, mais les cadres des Brasseries et organisateurs de l’évènement réussiront à le calmer… C’est ainsi qu’elle occupera la deuxième place dans la ville de Bafoussam, de quoi doper une inspiration qui ne l’a jamais quitté. La jeune Eyinel gagne en expériences et fait partie des Maquisards (choristes pro, chanteuse) entre 2005 et 2008.

Entre temps, ses passages dans les cabarets (La Fiesta, Carrossel) contribueront à asseoir sa petite notoriété dans la capitale Yaoundé, celui dans une église au quartier Mvan à Tropicana en 2004 année à laquelle PATOU BASS la déniche pour le projet Guinnesss Micheal Power.

A partir de cet instant, Eyinel est sollicitée dans tous les projets musicaux (dans les chœurs) d’artistes… L’année 2015 est une nouvelle page qui s’ouvre pour la belle, désormais engagée dans une carrière solo ; en février de cette année, son premier album de 6 titres intitulé « CRI DE CŒUR » (01-Secret, 02-Indépendance, 03-Marquage individuel, 04-Mone, 05-Eding, 06-instrumental) voit le jour en Europe, et il faudra attendre six mois encore avant de le découvrir au Cameroun.

Album d’écoute mais aussi d’ambiance, la belle l’a doté de rythmes variés et riches notamment le bikutsi soft, le merengue, un peu de zouk, du slow afro. Dans cette balade musicale de près d’une quarantaine de minutes se noie une thématique pertinente où soucis des femmes au quotidien (dans leur foyer), enfants abandonnés (les problèmes que peuvent rencontrer les enfants abandonnés), et l’amour se taillent la part belle.

Source: culturebene.com

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter