1

Lady Ponce recadre sèchement ses fans

Ponce Lady Elle se désolidarise du phénomène des insultes sur les réseaux sociaux

Tue, 13 Sep 2022 Source: www.camerounweb.com

Lady Ponce a gagné son pari lors de son dernier concert à Paris. Salle pleine à craquer, la Camerounaise a su rassembler plusieurs de ses fans et compatriotes à l’Olympia pour son géant concert.

Tant apprécié du public, des fans ont eu tendance à comparer Lady Ponce à Richard Bona, l’icône de la musique camerounaise. La chanteuse n’a pas laissé couler la tentative de déstabilisation.

« RICHARD BONA, une légende vivante, un précurseur et un des meilleurs artistes qui a presté plusieurs fois à l’Olympia Bruno Coquatrix de Paris, à guichets fermés. Ceux qui vont sur sa page effectuer des comparaisons bizarres sur mon spectacle de samedi, je me désolidarise de cela. Aussi, je vous demande svp de laisser mes autres collègues, tranquilles. Samedi vous avez assisté à un Cameroun uni. Ensemble nous avons exécuté l'hymne de notre cher et beau pays le Cameroun et nous étions fusionnels. Alors mes très chers ponceuses et ponceurs, s'il vous plaît, veuillez respecter mes collègues. Je refuse que mon nom soit utilisé pour déstabiliser ou encore manquer de respect aux aînés, aux autres ou nuire à la tranquillité de mes collègues. Comment pouvez-vous un seul instant me mesurer avec un BAOBAB, une légende, un dieu de la musique comme le grand frère Richard Bona et me comparer à lui ? S'il vous plaît, j'ai besoin de paix et de tranquillité. J’ai juste suivi les pas de cet immense artiste, et de mes autres collègues avant moi », a-t-il indiqué sur sa page officielle.

La réaction de Lady Ponce a été très apprécié par les internautes. « Les parties de sa sortie en rouge sont celles qui m'ont le plus plu car pour une fois je vois une artiste francophone non seulement reconnaître le talent inné d'un autre artiste qu'elle présente comme aîné et légende dont une référence pour elle mais en plus qu'elle se désolidarise totalement de tout propos insultant et méprisant à son encontre et à l'encontre de tous les autres artistes camerounais », a commenté Jorel Zang.

« On appelle cette façon de faire de l'humilité une humilité qui manque tant à de nombreux camerounais et particulièrement à bon nombre d'artistes et qui se transforme en "grandeur d'esprit" », a-t-il poursuivi.

Source: www.camerounweb.com