2

Muriel Blanche répond à Blanche Bailly

Bailly Et Muriel Blanch Blanche Bailly et Muriel Blanche

Fri, 6 May 2022 Source: www.camerounweb.com

• Blanche Bailly avait lancé des piques à Muriel Blanche

• Muriel Blanche a répondu à cette provocation

• Blanche Bailly aurait eu recours à la dépigmentation


Afin de mettre sa marque de produits cosmétiques en avant, l’artiste musicienne Blanche Bailly avait profité de la polémique autour du sujet du teint de Muriel Blanche. Elle avait expliqué qu'avec l’utilisation, le teint est pareil avec un IPhone et avec un Tecno.

A son tour, Muriel Blanche n’a bien évidemment pas laissé passer cette attaque. Elle a fait une vidéo dans laquelle elle montre la couleur de son pied en déclarant « un teint propre ce n’est pas faire le njansang, le teint brille naturellement ».

Les internautes ont directement compris qu’il s’agit de la réponse à l’attaque de Blanche Bailly. Car cette dernière n’a jamais caché d’ailleurs qu’elle a eu recours à la dépigmentation.

Blanche Bailly, plus jeune, était déjà claire de peau mais à la fin de son adolescence, Larinette Tatah a décidé de s’éclaircir davantage. Sa dépigmentation était méconnue de plusieurs personnes jusqu’au jour où elle a décidé elle-même de mettre des photos d’elles avant son décapage.

En dehors de son teint, elle avait été accusée d’avoir refait ses lèvres mais cette dernière avait apporté des éclaircissements à ce sujet. Elle avait avoué avoir eu honte de la grosseur de ses lèvres car les gens me moquaient d’elle mais que jamais elle ne les a refaites.

Bailly Larinette Tatah, plus connue sous le nom de Blanche Bailly est une chanteuse et compositrice afro-pop camerounaise. Son premier single officiel « Kam we stay » sorti en août 2016 l'a accueillie sur la scène musicale et depuis lors, hits après hits, elle fait partie des meilleures d'Afrique. Elle est née le 8 août 1995 à Kumba, localité situé dans le Sud-Ouest du Cameroun.

Elle accomplit son parcours primaire à Sacré-Cœur de Kumba et fait une partie de ses études secondaires à l'école secondaire baptiste-Kang Barombi et au Diligent Bilingual College-Kumba. A 12 ans, elle s’envole avec sa famille pour la France et il y continue ses études. Pendant son séjour en France, elle poursuit son rêve et son objectif de devenir artiste de scène et artiste d'enregistrement. Son parcours a connu des rejets et des difficultés qui l'ont poussée à déménager au Royaume-Uni.

Au Royaume-Uni, elle rencontre un artiste camerounais qui l'a mise en contact pour sa première session en studio. À l'époque, elle portait le nom de « Swagger Queen ». En 2015, elle sort son premier single 'Killa' produit par Ayo Beats. Elle prend ensuite contact avec le producteur de musique camerounais Elad qui écrit son premier single officiel "Kam we stay" en 2016, produit par le producteur camerounais Philbillbeatz.

L’artiste décide alors de retourner dans son pays natal et de se connecter avec l'industrie de la musique et y faire carrière. Avec le succès de son premier single, Blanche collabore de nouveau en 2017 avec Philbillbeatz sur un autre single qu'elle a écrit intitulé « Mimbayeur » en featuring avec Minks. Elle a ensuite fait des hits comme; « Dinguo » ; « Bonbon » ; « Ndolo » ; « Ton pied, mon pied » et « Argent ».

Son succès lui a permis de participer à des spectacles à guichets fermés au Cameroun et dans des pays comme le Gabon, La Guinée équatoriale, la France, La Suisse et en 2018 a fait une tournée de clubs en Europe avec succès. Elle est récompensée par des nominations pour la meilleure artiste féminine d'Afrique Centrale à l'AFRIMA, Meilleur Urbain et Révélation de l'année au Canal D'or 6 et le prix Révélation de l'année aux Balafon Music Awards en 2016.

En octobre 2018, Blanche Bailly en collaboration avec M. Leo, Daphné, Minks, Pit Barccardi, Magasco et d'autres ont chanté « We Need Peace » de Salatiel pour la crise dans les régions anglophones du Cameroun.

Source: www.camerounweb.com