0

Prison : la chanteuse Mimie est en danger, le Cameroun grince les dents

Mimie Mimie intimidée par des sociétés contractantes

Tue, 15 Nov 2022 Source: www.camerounweb.com

L’avocat au barreau de Paris, Conseil de l’artiste Mimie a signé un communiqué en France lundi le 14 novembre 2022 pour évoquer une situation qui dérange beaucoup sa cliente. Mimie est intimidée par des sociétés à qui elle ne doit pourtant rien. Le Docteur en droit explique que c’est la célébrité camerounaise qui est plutôt lésée dans ses droits.

Depuis quelques jours, Madame Mélanie Ngoga, connue sous le nom d'artiste Mimie est victime d'une campagne de sabotage auprès de tous les partenaires qui prennent l'initiative de contracter avec elle.

Ces actes sont l'œuvre de Madame Esther Naah, directrice générale de la société Empire Company dont Monsieur Guillaume Ngoumou, connu sous le nom de Pit Baccardi, est le fondateur.

Las de répondre individuellement à chaque partenaire, en ma qualité de Conseil de l'artiste, j'informe l'opinion publique et les différents partenaires de l'artiste Mimie que les allégations et menaces qui leur sont adressées sont dénuées de tout fondement juridique.

En effet, l'artiste Mimie s'est engagée avec la société Empire Company pour un contrat de production d'une durée de cinq (05) ans. Ledit contrat est arrivé à échéance le 12 juillet 2022. L'artiste a notifié Empire Company de sa décision de ne pas le prolonger.

De nombreux griefs ont conduit l'artiste à prendre cette décision :

• Malgré l'enregistrement de plus de 25 titres, aucun album n'a été produit par la société en 05 ans ;

• L'artiste n'a reçu en cinq ans aucun décompte des royalties, ni perçu la moindre rémunération à ce titre ;

• Les sociétés Empire Company et Universel Music Africa se sont approprié l'image de l'artiste Mimie et ont indûment perçu des commissions dans les contrats que celle-ci signait avec les marques alors qu'elle n'avait pas cédé à Empire Company les attributs liés à son image.

Ces différents agissements et manquements ont rendu la poursuite de la collaboration impossible.

L'artiste se réserve le droit de poursuivre Empire Company devant les juridictions compétentes en temps utile.

En conséquence, Il convient de rappeler que si la société Empire Company s'estime lésée par l'artiste, il existe des voies de droit lui permettant d'obtenir réparation d'un éventuel préjudice subi.

Nous ne souhaitons plus répondre à ces communiqués de bas étage, constitutifs de menaces sans fondement et d'actes d'intimidation d'une époque révolue.

Ceux-ci ne peuvent produire d'effets que devant des personnes ignorantes de leurs droits.

L'artiste informe ses partenaires actuels et potentiels qu'elle est à ce jour libre de tout engagement avec les sociétés sus-citées.

Source: www.camerounweb.com