1
Entertainment Fri, 13 May 2022

Prostitution : Mani Bella chicotte Miss Julia Samantha et lui rappelle les limites de son pouvoir

• Julia Samantha traite les influenceuses de prostituées

• Dubaï Porta Potty a renforcé sa conviction vis-à-vis de celles-ci

• Pour elle, être influenceuse, ce n’est pas un métier



L’actrice et reine de beauté camerounaise Julia Samantha Edima, Miss Cameroun 2022, a été reçue sur la chaîne de télévision Vision 4. Elle y a fait des déclarations, dans l'émission débat "Club d'Elites", qui ont frustré beaucoup de personnes dont Emilia Coco en tête. Ci-dessous, voici quelques phrases extraites de son intervention médiatique.

Depuis la nuit des temps, les filles se prostituent. C'est juste qu’aujourd’hui on utilise un voile qui est ce mot d’influenceuse. Mais non, ce ne sont pas des influenceuses, ce sont des prostituées.

Les "influenceuses" aujourd'hui ce sont les femmes qui n'ont pas de métier officiel. On ne sait pas ce qu'elles font mais tous les jours ont les voit avec des sacs à main de valeur, mener un train de vie qui n'est pas à la hauteur de leurs revenus.

Je suis capable de me présenter sans perruques, maquillage parce que je me sens très belle sans artifices. Etre influenceur, ce n’est pas un métier. Je trouve inconcevable que la femme se considère comme une toilette. Il faut condamner cela. Je trouve dommage qu’on attribue le terme d’influenceur à tout le monde.


Après cette déclaration, beaucoup d’acteurs culturels ont pris la parole pour donner leur point de vue. Il y a par exemple Maahlox le vibeur, Laurene Boule, Chelsy Suzy, Emilia Coco et très récemment l’artiste camerounaise Bella Mani qui dit ceci.

Je suis obligée de me répéter car ça va dans tous les sens. Lisez-moi attentivement s’il vous plait. Miss Cameroun est une institution. Madame Julia Samantha Edima est une personne. Madame Julia Samantha Edima incarne pendant un an l'institution Miss Cameroun. Institution qui incarne la beauté dans tous les sens du terme s’il vous plait.

Physique, intellectuelle, morale, linguistique, quotidienne, etc... Alors, je le répète et je le redis. Peu importe la position intime de Julia Samantha Edima sur un fait d'actualité, en tant que Miss Cameroun quand elle prend la parole en public elle a l'obligation et le devoir d'avoir une beauté linguistique même dans la dénonciation de certains fléaux.

Elle doit être capable de parler de la prostitution certes mais en évoquant les causes et en suggérant les solutions pour palier à cela. Une miss représente la beauté, la clarté, la pureté. Une miss conseille, éveille, éclaire tout le monde et, peu importe. Une miss doit être capable de ramener même une prostituée sur le droit chemin.

C'est à ça que servent les diplômes requis pour se présenter à ce concours je crois. Quand on est intellectuelle, on est pédagogue, on est patient et on a la capacité de transmettre le positif en tirant ceux qui sont sur le mauvais chemin vers le bon.

Une miss je le répète ne divise pas. Une miss rassemble. Une miss ne se moque pas. Une miss aide. Autant elle doit aider la jeunesse à rester sur le droit chemin, autant elle doit aussi aider celles qu'elle estime être prostituées à revenir sur le droit chemin.

Elle n'est pas Rambo. Elle n'est pas justicière. Elle n'est pas chroniqueuse. Elle n'est pas Mani Bella la cata. Elle est juste Miss Cameroun. La beauté dans tous les sens du terme. Ne la rendez pas disgracieuse s’il vous plait. Suis-je assez claire ou j'ajoute encore un peu ?
Source: www.camerounweb.com