0

Scoop de la semaine : sorcellerie dans miss Cameroun 2021

Mon, 1 Nov 2021 Source: LA VOIX DES JEUNES N° 065

Il ne se passe plus une année sans que l’organisation de ce concours national de beauté ne soit entachée de points obscurs.

Entre amateurisme, favoritisme, proxénétisme et pratiques de sorcellerie, Carelle Ntolo, candidate n°9 à l'élection Miss Sud 2021 nous raconte l’enfer qu’elle vit depuis sa participation audit concours.

Votre jeune sœur et combi Carelle Ntolo qui était candidate n°9 à l'élection Miss Sud 2021 raconte ce qui lui serait arrivé depuis sa participation au concours. Lisons !

"Tout d'abord j'ai été contactée par une personne anonyme qui m'a fait comprendre qu'elle pouvait me faire gagner le concours Miss Cameroun si j'adhérais à certains cercles ou si ou si j'acceptais de faire certaines choses (sectes et prostitution). Je les ai toutes refusées. Et ça c'était avant le début du concours que cette personne m'a approché. Durant les préparatifs de Miss grand Centre, j'ai appris de source sûre qu'une conspiration était en train de se préparer contre moi avant la grande finale de Miss grand Centre. Mes proches m'ont conseillée de protéger ma vie et de quitter la compétition pour éviter les véritables surprises à long terme. La semaine passée, mercredi soir, je me suis couchée dans de bonnes conditions. Jeudi matin je me réveille avec le visage complètement noir, c'est à dire que j'avais 2 teints sur moi. C'est vendredi que j'ai démissionné car j'ai vu que la situation était très grave. J'ai signalé au membre du COMICA que ne participerai en toute politesse. Il m'a juste répondu "ok" sans toutefois savoir ce qui m'a poussé à démissionner[…] l'une des raisons pour lesquelles je suis quittée aussi, c'est que j'ai appris et j'ai constaté qu'il n'y a pas de mérite et Miss Cameroun est devenu comme l'ENAM. Puisque j'ai appris de sources sûres qu'il faut être bien placé et être financièrement prête. Je ne répondais pas aux critères. Et il y avait déjà un clan qui s'est tissé contre ma personne pour me nuire. J'ai eu peur de ma vie et je suis quittée de la compétition. Si je vous dis que je n'ai vraiment pas besoin d'aide, c'est que je vous mens. C'est pourquoi, aujourd'hui je m'ouvre et je mets ma peur et ma honte de côté car j'attends vraiment une aide de tout genre venant de vous. Je souffre, l’homme est mauvais. Je croyais que c'est le mérite qu'on prônait, mais hélas je me suis trompée. Sachez que toutes les filles qui sont Miss et dauphines, certaines ne méritent pas leurs places et ont emprunté certaines voies peu recommandables. C'est tout, voilà ce qui s'est passé. Mes peurs et mes contraintes. Mon but est de toucher le public et que si ça peut s'arrêter ce genre d'histoire dans les concours de beauté, car c'est de trop. Merci de dire tout et de suivre tout à la lettre. Si vous voulez vous partagez pour sauver des vies et me venir en aide. Que Dieu veille sur nous".

Source: LA VOIX DES JEUNES N° 065