0

Voiture volée, trafic d'armes: voici ce qui est reproché à Mr Shine en garde à vue

Sat, 30 Oct 2021 Source: www.camerounweb.com

• Les raisons de l'arrestation de Mr Shyne sont enfin révélées

• Canal 2 a mis en lumière les accusations de vol et trafic d'armes qui pèsent sur l'artiste et ses amis

• Gardés à la police de Bonanjo, une enquête a été ouverte



Les raisons de l'interpellation musclée de l'artiste Mr Shyne interpellé au quartier Akwa à Douala par des antigangs, sont enfin connues. Arrêté avec ses deux membres de son équipe et conduits au GMI de Douala, un reportage de la chaîne Canal 2 International révèle les dessous de l'arrestation survenue le 26 octobre dernier et leur garde à vue.

La chaîne d'Emmanuel Chatue a indiqué dans son élément que les antigangs du GMI de Douala faisaient un ratissage massif dans la ville économique de Douala le mardi 26 octobre quand ils ont aperçu la voiture dans laquelle se trouvait l'artiste. Ils ont affirmé que la voiture était suspecte et ressemble à une voiture volée à Yaoundé.

Interpellé, les forces de l’ordre lui demande alors de se présenter pour une identification et il refuse d’obtempérer. Dans une manoeuvre de la voiture, l’artiste au volant, va rouler sur le pieds d’un des policiers présents. Ce qui augmente alors les suspicions sur lui et ses compagnons.

Les éléments Antigangs vont alors riposter sévèrement en appréhendant les trois hommes qui sont par la suite amenés au poste de police de Bonanjo.

Le reportage de Canal2 international révèle que la police a saisi les téléphones des trois personnes et a découvert après l'exploitation des téléphones des compagnons de l'artistes, "des éléments qu’ils ont essayé d’effacer tout juste avant leur interpellation: des photos d’armes et munitions, ainsi que des échanges avec de potentiels clients".

A en croire le reporter Yasser Trésor Tanon, l'affaire devient compliquer pour les trois hommes y compris Mr Shyne qui a préféré garder le silence. Il est toujours au poste de police de Bonanjo pour refus d’obtempérer et tentative de fuite. Une enquête policière a été ouverte sur le trafic d'armes et de vol de voiture.

Source: www.camerounweb.com