0

Affaire Equinoxe Tv : violent accrochage entre Atanga Nji et le gouverneur du Littoral

Accrochages Atanga Nji Littoral Violent accrochage entre Atanga Nji et le gouverneur du Littoral

Mon, 4 Apr 2022 Source: Boris Bertolt

La décision du Conseil National de la Communication (CNC) sanctionnant le rédacteur en chef et directeur général d’Equinoxe TV est respectée par le média. Dimanche Cedric Noufele et l’émission Droit de Réponse étaient absents des écrans même si les téléspectateurs ont eu droit à un programme similaire avec les traditionnels panelistes. Avant la prise des sanctions contre Equinoxe Tv, le gouverneur de la région du Littoral et le ministre de l’administration Paul Atanga Nji ont eu de violents accrochages selon Boris Bertolt.

Le Conseil National de la Communication s’est réuni le vendredi 1er avril 2022. Au terme de cette concertation, deux cadres la chaîne de télévision Equinoxe Tv ont été sanctionnés. Ainsi, le directeur général Tchounkeu Sévérin est interdit de la profession de journalisme et de la fonction de directeur de publication et le rédacteur en chef de ladite chaine, Cedric Noufele pour une durée d’un mois. Cette suspension de Séverin Tchounkeu et Cedric Noufele s’inscrit en réalité dans le prolongement des menaces formulées par le gouverneur du Littoral à l’encontre d’Equinoxe TV.

En effet, au plus fort de la grève des enseignants, Equinoxe s’illustre par un professionnalisme à nulle autre pareil. Permettant ici d’amplifier Les Échos du gouvernement qui développe parallèlement des stratégies de dilatoire. La goute d’eau c’est lorsqu’au cours de l’émission phare de la chaîne Droit de Réponse, un paneliste appelle les autres corps à rejoindre les enseignants.

Au cœur du sérail, le mobil pour régler définitivement les comptes à Séverin Tchounkeu qui ne manque pas d’afficher son indépendance à l’égard du pouvoir est trouvé. Les securocrates montent au filet: Il faut museler Equinoxe TV.

INCITATION À LA RÉVOLTE

A la manœuvre, Paul Atanga Nji qui prend l’initiative avec la bénédiction de quatre de ses collaborateurs les plus proches. Mais Atanga Nji ne veut pas prendre sur lui d’adresser des menaces à Equinoxe TV. Il appelle le gouverneur du Littoral, Samuel Ivaha Diboua.

Dans un premier temps, le gouverneur ne comprend rien. Samuel Ivaha Diboua indique à Atanga Nji qu’adresser des menaces à une chaîne de télévision n’entre pas dans ses compétences. Il conseille au ministre d’interpeller le Conseil National de la Communication (CNC).

Paul Atanga Nji n’est pas de cet avis. Il insiste sur le fait que c’est à Samuel Ivaha Diboua de faire ce travail que lui ne veut pas faire. Car dans cette affaire, le ministre de l’Administration publique craint d’apparaître de nouveau comme le tortionnaire des libertés.

Dans son bureau à Yaoundé, ses collaborateurs et lui préparent une correspondance dans laquelle Equinoxe TV est accusée « d’incitation répétée à la révolte populaire ». Le gouverneur du Littoral n’est pas associé à la rédaction du document. Le document est préparé à Yaoundé, au ministère de l’administration territoriale.

Puis Atanga Nji va de nouveau rappeler le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua pour lui faire savoir qu’il va recevoir la lettre qui doit être servie à Equinoxe TV. Il n’a simplement qu’à signer et l’envoyer à Equinoxe. Atanga Nji demande au gouverneur de faire fuiter. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua en administrateur rigoureux s’y oppose. Arguant qu’il s’agit de démarches administratives qui n’ont pas besoin d’être rendues publiques. Au risque de créer l’effet inverse escompté dans l’opinion publique.

Mais, c’est un secret de polichinelle au sein du sérail, Paul Atanga Nji n’apprécie guère Samuel Dieudonné Ivaha Diboua qu’il trouve « très hautain, sur de lui et rigoureux » confie un fonctionnaire du MINATD. D’ailleurs, Atanga Nji n’hésite pas à parler de lui en son absence lorsqu’il est face à ses collaborateurs. « Le gouverneur du Littoral n’apprécie pas les combines du MINATD . Il le voit comme un rival » confie notre source.

TRAFIC DE SIGNATURE

Dans ce contexte, Paul Atanga Nji va faire quelque chose d’inédit. Alors que la correspondance préparée au MINATD est arrivée chez le gouverneur du Littoral et n’a pas encore été envoyé à Séverin Tchounkeu; au MINATD, on va scanner la signature de Samuel Dieudonné Ivaha Diboua et l’apposer sur le document depuis Yaoundé. Puis la lettre est mise en circulation.

Ce sont les responsables du MINATD qui se chargent eux mêmes d’envoyer le document dont la signature du gouverneur a été scanné dans les groupes whatsap. Samuel Dieudonné Ivaha Diboua va découvrir que la correspondance est dehors. C’est à ce moment qu’il signe deux copies au bic et envoient à Equinoxe à l’attention de Séverin Tchounkeu. Car il était dos au mur.

La réponse d’Equinoxe TV ne s’est pas faite attendre. Le même soir Séverin Tchounkeu accuse Paul Atanga Nji d’être derrière les menaces à l’encontre de sa chaîne de télévision et d’avoir lui même fait filtrer le document.

Paul Atanfa Nji n’en croit pas ses yeux. Il est fou de colère. Le lendemain de la sortie de Séverin Tchounkeu, le ministre de l’administration territoriale appelle de nouveau le gouverneur du Littoral pour lui demander un résumé des propos tenus par Séverin Tchounkeu et lui faire des propositions pour sanctionner Equinoxe TV.

RADIO MILLES COLLINES

Samuel Dieudonné Ivaha Diboua n’en croit pas ses yeux. Il refuse d’être de nouveau mêlé à ce jeu et conseille Paul Atanga Nji de voir ça avec le Conseil National de la Communication ( CNC). L’échange entre ces deux hommes qui ne s’apprécient guère est Semo courtois mais ferme. C’est ainsi que Paul Atanga Nji prend son téléphone et joint le président du CNC pour sanctionner Equinoxe. Le CNC ne s’est donc pas auto saisi de l’affaire. Il a été instruit par le ministère de l’administration territoriale. Joseph Chebonkeng Kalabubse, le président du CNC a donc menti.

Cet épisode entre Paul Atanga et Séverin Tchounkeu est en réalité le fruit d’une vieille guerre. En effet, dans un point de presse le 9 mars 2019 à Yaoundé, Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale, avait accusé plusieurs médias, dont Equinoxe Télévision, de relayer l’activité d’ONG elles-mêmes qualifiées de « fabriques de faux rapports ». L’on se rappelle qu’en mars 2020, le ministre Paul Atanga Nji a mis en garde certains médias dont Equinoxe Tv en les traitant de « radios de mille collines » et leur rappelant le proverbe « celui qui vend les œufs ne cherche pas la bagarre ».

Auteur: Boris Bertolt