0

Affaire d'homosexualité: Laurent Esso pourra-t-il sauver Messanga?

Messanga Nyamding Pascal Le professeur Luc Sindjoun était coeur des mêmes tentatives de lynchage actionnées par Messanga

Fri, 5 Oct 2018 Source: Aristide Momo

En attendant l'issue de ce nouveau feuilleton qui doit être médiatisé, je puis déjà dire que j'ai honte à la place de cet aîné comme beaucoup d'autres, frileux des coups tordus. Ce qui choque davantage c'est la récidive. Il y a quelques mois le professeur Luc Sindjoun était coeur des mêmes tentatives de lynchage actionnées par Messanga.

Un sous-homme comme moi peut mobiliser les déboires sexuels dans un débat politique que cela n'étonnerait personne. Ceci pour plusieurs raisons:

1- je ne suis pas détenteur de <> doctorats

2- je n'ai pas bien lu ou assimilé l'esprit scientifique de Bachelard

3- je ne suis pas chef de département dans une université

4- je n'ai pas un ami président de la république

5- je ne suis pas cadre d'un parti au pouvoir

6- je n'ai pas encore 55 ans

7- je n'ai pas des étudiants à former

8- je ne revendique pas une éducation de happy few

9- je n'ai pas vécu chez les blancs, les gens les plus civilisés

10- je n'ai pas un quotidien , j'allais dire, une vie assurée financièrement parlant..

Mais Messanga!!!!! Ça craint

LIRE AUSSI: Plainte contre Messanga Nyamding: ce qui risque d’arriver à Maurice Kamto

Même si ses allégations sont prouvées ou éprouvées, il n'y a aucune circonstance atténuante à accorder à un enseignant qui descend aussi bas. L'enseignant est un maître, un berger , un pasteur qui a des brebis à protéger. il se doit d'être un modèle indépendamment de son enivrement par un quelconque aplat-ventrisme politique.

Le hooliganisme politique devrait être la propriété de ceux qui ont peu d'arguments à offrir au débat.

Les histoires de sexe sans portée publique ne sauraient constituer un argument politique d'un individu qui revendique de façon intempestive la triple toge de politologue.

Je soutiens le professeur Kamto dans sa démarche comme j'avais soutenu Biya face au génocidaire Nganang. Que les faits soient faux ou vrais, la justice camerounaise doit neutraliser les enseignants à risque.

LIRE AUSSI: Coalition Kamto-Muna: JeuneAfrique perce le mystère

Je peux ne pas être d'accord avec le président de la république, je peux ne pas être d'accord avec Messanga mais c'est pas pour autant que je convoquerais leurs vies privées sur la place publique.

Auteur: Aristide Momo
Related Articles: