3

Ambazonie: le 'Conseil Provisoire Bamileke' écrit aux soldats au front

Hommage BIR Archives Nous tenons ferme et souhaitons que les choses soient normalisées par vous

Wed, 27 Jun 2018 Source: Kenmogne Fotso Georgette

Chers soldats, mbere, Gnie et consort, ce message est pour vous.

Vous êtes nos filles, fils, oncles tantes, nièces, pères et mères, vous êtes patriotes et aimez le Cameroun plus que nous tous. Pour preuve vous êtes prêts à vous sacrifier pour la nation. En fait vous vous sacrifiez chaque jour pour elle.

Nous, coalitions Bamileke du Cameroun, sommes fiers de vos services pour cette nation. Mainte fois vous nous avez prouvé votre professionnalisme sur le terrain, tout d'abord à Bakassi il y'a une vingtaine d'année, puis au nord et extrême Nord contre Boko haram, tout récemment.

Tout ceci, sans compter les actes de bravoure dont vous faites l'objet chaque jour pour nous protéger du grand banditisme, des crimes rituels, des arnaque ici et là.

Chers soldats, nous vous APPELONS affectueusement Mbere et Gnie, sans rancoeur, sans rancune et nous vous adorons pour tout l'effort que vous menez au quotidien, malgré l'adversité externe et interne.

L'adversité interne, parlons en un peu

Nous savons de par les déclarations vérifiables et vérifiées, que vos équipement sont systématiquement détournés par certains membres du gouvernement verreux (surfacturation), ceci avec impunité.

Nous savons que parfois, vous manquez de tout, tels que ceintures, de Godasse (bottes), tenues, kepis etc.

Nous savons qu'à cause du tribalisme et favoritisme qui gangrène le Cameroun , quand il est temps de passer au grade supérieur, les plus méritants d'entre vous sont sautés au détriment du cousin d'un tel ministre, l'oncle d'un tel directeur général , ou de l'enfant d'un tel général de corps d'armée.

Nous savons avec preuve à l'appui que les recrutements sont biasés et dépendent moins du mérite qu'à l'appartenance à tel ou tel tribue du Cameroun,

Nous savons que parfois, votre paie n'est pas allouée à temps, et que ceci contribue parfois à saper votre morale, car vous en dépendez pour nourrir votre famille.

Nous savons que VOUS ETES DE VRAI PATRIOTES CAMEROUNAIS ET QUE VOUS FERRIEZ TOUT POUR CETTE NATION.

Aujourd'hui, vous vous retrouvez dans un conflit dont le but officiellement déclaré est la sauvegarde de l'intégrité Nationale. Vous êtes envoyés par vos supérieurs dans une région du Cameroun avec des armes de destruction afin de "neutraliser" une partie de la population qui a eu le courage de se plaindre de beaucoup d'autre abus encore non mentionnés ici. Imaginez que cette même population était à Ebolowa et que vous vous y êtes rendus avec l'armement lourd alors que la population d' Ebolowa n'avait que des lances pierres. Imaginez un instant que cette grève qui a débuté en 2016 était à Pitoa et que des morts ont été retrouvés criblés de balles alors qu'ils n'étaient pas armés. Qu'auriez vous fait vous même si ces morts étaient votre frère, cousin, fils ou fille? N'auriez vous pas pensé à vous défendre?

Voila le scénario dans lequel Paul biya et le noyau dure Bulu vous ont lancé mes chèrs frères et soeurs de l'armée gendarmerie et police Camerounaise. Voila le scénario dans lequel vous vous trouvez en ce moment. La sécession n'est venu que plutard s'y ajouter, car comme vous saviez, la quasi majorité des Anglophones en 2016 n'y pensaient même pas...

Chers soldats, NOUS, peuple Bamileke, réuni en ce jour, vous prions de prendre vos responsabilités en main et cesser ce conflit inutile et coûteux qui embrase notre nation,

Nous vous demandons de prendre vos responsabilités en main et de mettre ceux de vos chefs qui ont trahi cette nation AUX ARRETS IMMÉDIAT afin que nous retrouvons la paix, en commençant le Comandant en chef.

Nous vous demandons de cesser de vous faire utiliser comme une milice privée et tribale, contre la population d'expression Anglaise. Comme vous le savez, il ny a pas de petite guerre. Les ennemis de cette nation, notamment la fameuse communaute dire internationale se prépare à mettre les mains sur les ressources, et nous perdrions TOUS si tel est le cas.

Nous vous demandons au nom de nos ancêtres communs qui ont combattu pour nous et les veterans de Bakassi qui ont perdu leur vie, de cesser immédiatement ce conflit interne afin que nous focalisons nos forces pour la sécurité du grand nord contre boko harram.

S'il y a encore une chance de sauver le Cameroun et empêcher son émiettement, vous détenez la clé, à condition que vous prenez en main ce pays.

Nos politiciens au premier rang duquel le président de la république nous ont trahi, et il est encore temps de résister pour éviter le chao généralisé.

Nous, conseil provisoire Bamileke nous tenons ferme et souhaitons que les choses soient normalisées par vous, sinon, NOUS serons dans l'obligation de nous désolidariser de la république.

Le conseil provisoire Bamileke.

Auteur: Kenmogne Fotso Georgette
Related Articles: