0

Election 2018: voici comment Akere Muna a vengé son père

Muna Solomon Saga Akéré fait un appel du pied à tous les électeurs anglophones majoritairement fédéralistes

Sat, 6 Oct 2018 Source: Georges Dougueli

Habituellement, celui qui se désiste demande le remboursement de ses frais de campagne. Etoudi lui a proposé la lune. Niet. Sans rien demander à Maurice Kamto, Akéré ne demandait qu'à parler de programmes. Que l'on inscrive le fédéralisme au cœur du programme de cette coalition MRC/NOW. Et cela sachant que Kamto a toujours été pour une décentralisation à instaurer de préférence après consultation du peuple par référendum. Ils ont longuement négocié et on fini par s'accorder pour le FEDERALISME.

LIRE AUSSI: Election 2018: un opposant surpris avec une liasse de billets de banque

En inscrivant le fédéralisme au cœur de la dynamique créée autour de la candidature de Maurice Kamto, Akéré fait un appel du pied à tous les électeurs anglophones majoritairement fédéralistes. (Les Ambazoniens ont toujours été minoritaires). Les Anglophones fédéralistes peuvent désormais retrouver dans l’offre politique de Kamto la proposition la plus emblématique du SDF, le grand perdant de cet accord, d'autant qu'il a démontré son impuissance à faire bouger Paul Biya sur cette question.

En revanche, en se ralliant au fédéralisme, Kamto prend un risque à minima. Il gagnera des voies anglophones sans ébranler son électorat francophone puisque le peuple conserve la faculté de se prononcer sur la question de la forme de l’Etat par référendum.

LIRE AUSSI: [URGENT]: accident du cortège de Joshua Osih sur l’axe Douala-Yaoundé

Les Anglophones accusaient Salomon Tandeng Muna et sa descendance d’avoir trahi leur cause en 1961. En obtenant l'accord de Garoua, son fils Akéré Muna les met devant leurs responsabilité. Ils peuvent user du suffrage universel pour sortir de cette longue nuit. Ils ont l'opportunité historique de s’épanouir au sein d’un Cameroun indivisible mais fédéral.

Auteur: Georges Dougueli
Related Articles: