0

Le 'Deal' entre Paul Biya et Fru Ndi contre les Bamilékés

Fru Ndi Biya Deal Le 'Deal' du compromis se repose sur un homme: Joshua Osih

Sat, 24 Feb 2018 Source: Jeunesse du Cameroun

La politique ne peut se faire sans compromis, ni compromission. C'est un jeu de Compromis-compromission. Je démontre ici qu'il y'aurait eu un arrangement entre Fru Ndi et Biya contre les Bamilekés. Il y'a eu corruption. Ni John Fru Ndi serait corrompu, puisque le "Deal" du compromis se repose sur un homme: Joshua Osih.

Joshua Osih n'est pas Bami. Donc politiquement ne peut être révolutionnaire. Sa posture politique ne pourrait être à "gauche". C'est impossible. C'est un allemand dont le père est de Kumba (sud-ouest) et la mere de Kribi (sud). Où était Joshua Osih en 1990 quand nous lutâmes pour instaurer la démocratie au Cameroun? Et pourquoi Paul Biya impose Joshua comme numéro 2 au SDF?

Paul Biya est bamiphobe. Le régime en place pratique la bamiphobie depuis 1958 et c'est dans-ca qu'il puise sa force, sa longévité. Paul Biya impose Joshua Osih, originaire du Sud comme lui, pour une seule raison: "EMPECHER UN BAMILEKE DE DEVENIR LEADER": C'est à dire d'acquérir la légitimité politique et devenir une véritable menace pour son pouvoir. Ceux qui font la politique le savent, ils connaissent ce que signifie "légitimité" en politique.

Le dernier Leader politique Bamileke qui ait existe dans ce pays, c'est Ernest Ouandie assassine justement par Paul Biya en 1971. Si on exclut Fru Ndi, qui a profité de la période de braises du début des années 1990 pour entrer dans l'histoire, on peut donc conclure qu'en 50 ans d'existence du Cameroun, les Bamilekes en n'ont eu 2 grands leaders révolutionnaires ayant acquis de la légitimité (Fru Ndi et Ouandjie). Ni John Fru Ndi a été corrompu c'est sûr et certain et Ouandie assassine. Et c'est ainsi que depuis cet assassinat de 1971 que le sentiment et la haine anti-Bamileke ont pris de l'ampleur. Aucun ministère à portefeuille important n'est attribué, l'accès aux portes de l'administration (grandes écoles, préfets, sous-préfet...etc.) ferme et l'exclusion des enfants Bamilekes qui doivent avec leurs diplômes ou sans diplôme quitter le pays. Ils vont prendre le chemin de l'exil. Ca ce n'est même pas le problème...

La présence de Joshua Osih comme numero2 est bamiphobe. C'est un crime politique pour la vraie "gauche", pour la gauche révolutionnaire. Son rôle-la au sein du SDF est d'empêcher l'essor d'un nouveau leader Bami. Joshua Osih est-la pour obstruer, pour éviter la naissance d'un monstre politique issu de la gauche traditionnelle. Pour empêcher qu'il y'ait un nouveau Ouandie ou un nouveau Fru Ndi, parce que si moi par exemple, aujourd’hui devenait numero2 du SDF, j’acquerrais une notoriété, une légitimité et en tant que Bamileke je serais une grosse menace pour Paul Biya, je pourrai déstabiliser son pouvoir. C’est à dire provoquer la révolution. Je passerai dans les chaines de télévision et serai connu par tous. Je serai un espoir pour de milliers d'enfant Bami. Seul Joshua Osih a le droit de passer à la télé, de parler au nom du SDF. Un parti que je considère comme l'UPC de Ouandie Ernest. Les Bamileke ont rejoint massivement le SDF en 1990 parce que les bassa ont confisque l'UPC. Avec l'avenement du multipartisme, les partis se sont régionalisés. Il fallait un point de chute pour chaque militant. Donc le SDF c'est aussi le parti de Ernest Ouandie. C'est à dire que le SDF c'est l'upc qui a existé de 1962 à 1971, pour rennaitre en 1990. Les parents de Osih fut upeciste? Qu'est-ce que Osih fait donc dans le SDF? Il sort d'où donc?

Voilà, j'espère que j'ai essayé de démontrer politiquement comment le système est bamiphobe et corrompu. Paul Biya est un assassin. Il assassine politiquement les enfants Bamileke.

Auteur: Jeunesse du Cameroun