0

Au moins 35 personnes décimées par le cholera au Cameroun

Cholerakivu 1 242 autres cas ont été détectés

Wed, 16 Feb 2022 Source: www.camerounweb.com

1 242 autres cas ont été détectés

Les cas sont recensés dans quatre régions

Les zones touchées sont le Sud-Ouest et le Littoral

Le Cameroun est de nouveau frappé par une épidémie et les morts se comptent déjà par dizaines, selon les informations officielles.Une épidémie de choléra signalée il y a quelques semaines dans les régions du Sud-Ouest et du Littoral s’est propagée et a fait au moins 35 victimes.

1 242 autres cas ont été détectés dans quatre régions du Cameroun au 14 février 2022.

Les zones touchées sont les régions du Sud-Ouest, du Littoral, de l’Extrême-Nord et du Sud. Les chiffres récents montrent que l’épidémie s’est propagée rapidement, par rapport à son annonce initiale.

Le ministre de la Santé, le Dr Manaouda Malachie, a appelé à plus de vigilance de la part de la population des régions touchées. Il a également exhorté les Camerounais à respecter les règles d’hygiène, ce qui est pour lui la meilleure forme de prévention.

Le personnel de santé est néanmoins resté résolu à lutter contre la maladie sur l’ensemble du territoire national. L’eau potable sera correctement améliorée dans les régions touchées, et des vaccinations ciblées seront également prévues.

Il y a quelques jours, le ministère de la Santé publique du Cameroun a confirmé la propagation d'une épidémie de choléra dans les régions du Sud-Ouest et du Littoral (Moungo), après l'enregistrement de 37 cas positifs et cinq décès (dont 3 dans la région de Buea).

Le docteur Gilbert Eko, délégué régional de la santé publique pour le Sud-Ouest a appelé à la prudence et invité les population à "se laver systématiquement les mains avec de l'eau coulante et du savon, utiliser les toilettes, laver les aliments crus avant de les consommer et de ne consommer que de l'eau potable ».

La maladie résulte en effet de l'absorption d'eau ou d'aliments contaminés. Les cas de choléra sont fréquents au Cameroun, c'est une maladie diarrhéique épidémique, strictement humaine, due à des bactéries.

En novembre dernier, elle avait fait 13 morts à Yaoundé et Ekondo-Titi, ville côtière au nord-ouest de Douala.

Source: www.camerounweb.com