Actualités

Sport

Business

Culture

TV / Radio

Afrique

Pays

Cameroun: plus de 15 000 cas de choléra découverts et plus de 300 morts

Des malades du cholera

Mer., 7 Juin 2023 Source: www.camerounweb.com

Peu à peu, l'épidémie du cholera dont les tous premiers cas ont été découverts il y a quelques mois, prend de l'ampleur. Il y a deux semaines, l'épidémie avait tué 312 camerounais.

En date du 14 avril, les chiffres reçues de sources sanitaires par la rédaction de CamerounWeb, indiquaient que 15385 camerounais ont été infectés par le cholera. Parmi ces milliers de personnes, 312 n'ont pas survécu.

"Le Littoral a enregistré le plus grand nombre de cas et de décès suivi du centre tandis que l'Est en a enregistré le plus faible, un nombre de décès identique à celui de la région du Sud et du Nord", a appris CamerounWeb.

Il y a plusieurs semaines maintenant que des nouveaux cas de choléra ont commencé par être dénoncés à la prison principale de Yaoundé. Les prisonniers y laissent leur peau, sauf les plus chanceux qui arrivent à éviter le pire.

Cette maladie [infection diarrhéique aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par le bacille Vibrio cholerae] demeure à l'échelle mondiale une menace pour la santé publique et un indicateur de l'absence d'équité et de l'insuffisance du développement social.

Un témoin des traitements inhumains de l’administration pénitencière aux malades de choléra a vidé son sac sous anonymat. Le lanceur d’alertes Jacques Jorel Zang à qui il s’est confié lance immédiatement une sensibilisation contre le choléra en arguant que des vies sont en danger.

Le témoin oculaire explique que « je suis hospitalisé à l'hôpital de district de Nkondongo à Yaoundé depuis une semaine. Je vis quelque chose d'inimaginable.

En fait, des prisonniers de Kondengui sont amenés là tous les jours, de nuit comme de jour. On peut estimer en moyenne cinq (05) à sept (07) cas de choléra chaque vingt-quatre (24) heures.

Et il se dit entre les infirmiers et gardiens de prisons que ces malades quand ils sentent que ça ne va pas, signalent cela au régisseur, qui ne prend pas en compte.

Si oui quand ça devient grave. Et c'est comme ça qu'il y a autant de morts parmi eux une fois à l'hôpital. Peu de ces malades du choléra guérissent.

Source: www.camerounweb.com