0

Cameroun : tuberculose, une menace dans les prisons

Les Prisonniers De Lror Plus cas ont été détectés

Thu, 24 Mar 2022 Source: Le Jour N°3635

316 patients ont été suivis en 2021 dans le milieu carcéral pour un total de 22.850 cas enregistrés dans tout le territoire national.

Les prisons camerounaises ne sont pas épargnées par les cas de contamination de la tuberculose. Selon le ministre de la Santé publique, en 2021, 316 cas de tuberculose ont été suivis dans les différentes prisons du pays. Le ministre n’a pas donné les raisons de la présence des cas de tuberculose dans les prisons. L’on sait du moins que les conditions de vie dans ces maisons d’arrêt sont déplorables, avec notamment la promiscuité due à l’étroitesse des cellules face au phénomène de surpopulation carcérale qui ne cesse d’augmenter. Pour l’année 2021, au total 22.850 cas de tuberculose ont été recensés sur tout le territoire national.

Parmi ces cas, l’on recense 1189 enfants. Ces chiffres ont été donnés ce 23 mars 2022 par le ministre de la Santé publique. Le Dr. Manaouda Malachie a fait une déclaration à l’occasion de la journée mondiale de la tuberculose qui se célèbre ce jour, 24 mars 2022. Le thème choisi pour cette occasion est : « Investissons pour finir avec la tuberculose, sauvons des vies. ». Au cours de l’année 2021, l’incidence estimée par l’Oms est de 174 nouveaux cas pour 10.000 habitants avec une moyenne en valeur absolue de 46000 nouveaux cas attendus. La mortalité autour des malades tuberculeux est de 29 pour 10.000 habitants, selon le ministre de la Santé publique.

Selon l’Oms, chaque jour plus de 4000 personnes meurent de la tuberculose et 30.000 personnes contractent cette maladie pourtant évitable et traitable.

« La pandémie à Covid 19 a non seulement fragilisé notre stratégie de riposte mais risqué de remettre en cause les progrès accomplis pour mettre fin à la tuberculose » a déclaré le ministre de la Santé publique. Pour maintenir le cap dans la riposte contre la tuberculose, le ministère de la Santé publique entend poursuivre entre autres : l’intensification de la recherche de la tuberculose à travers toutes les portes d’entrée des formations sanitaires Cdt (Centre de diagnostic et de traitement. Cette action permettra de référer tous les cas détectés de tuberculose et le transport des échantillons de crachats vers les laboratoires pour un diagnostic rapide. Le ministère de la Santé publique entend aussi renforcer le screening autour des cas contacts (tuberculose pulmonaire à bacilloscopie positive).

L’objectif pour le gouvernement est d’éradiquer totalement cette maladie d’ici 2035. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement entend veiller à la disponibilité des fonds de l’Etat pour l’achat des médicaments de première ligne et mener un plaidoyer permanent auprès des partenaires et d’autres bailleurs de fonds pour une mobilisation conséquente des fonds alloués à la lutte contre la tuberculose.

Source: Le Jour N°3635