0
Health News Mon, 25 Apr 2022

Cameroun : voici le nombre énorme de décès d’enfants lié au Paludisme

• Le paludisme a tué plus de 2600 enfants au Cameroun

• Le gouvernement multiplie les stratégies pour sauver les enfants

• Des innovations ont donc été entreprises



Le Cameroun qui été classé 11è pays le plus touché par cette maladie en 2021 par l’Organisation mondiale de la santé, multiplie des stratégies pour sauver les enfants.

Le Cameroun a engagé une lutte contre le paludisme mais n’a pas encore réussi à le maîtriser. Le paludisme reste et demeure un grand tueur au sein de la population, en particulier chez les enfants. 3782 personnes au total sont mortes du paludisme au Cameroun en 2021 (contre 4100 en 2020), dont 2603 enfants de moins de cinq ans sur les 996 582 cas de maladies enregistrés dans cette tranche d’âge, selon le programme national de lutte contre le paludisme.

Les autorités du pays ont mis en œuvre plusieurs stratégies face à cette résistance de la maladie. Au-delà de la sensibilisation, elles procèdent à la distribution des moustiquaires imprégnées. Mais 59% de personnes seulement emploient cette technique. Le gouvernement a institué la prise en charge gratuite du paludisme simple et aggravé en 2011 et 2014 pour ce qui est du cas particulier des enfants, une gratuité vérifiée dans seulement 39% de formations sanitaires.

Les autorités sanitaires ont encore apporté une stratégie innovante cette année. La célébration de la 15è édition de la journée mondiale de la lutte contre le paludisme ce 25 avril 2022, est placée sur le thème « cultiver l’innovation pour réduire le fardeau du paludisme et sauver des vies ». Cette commémoration offre l’occasion de connaître l’innovation camerounaise qui sera lancée ce jour.

Une innovation qui consiste en l’introduction du traitement préventif intermittent (TPIN) chez les nourrissons dans huit des 10 régions du pays. Il s’agit donc des régions qui ne sont pas couvertes par la chimioprévention saisonnière faite dans les régions de l’Extrême-Nord et du Nord.

La chimioprévention cible les nourrissons de 10 semaines. Ils vont ainsi recevoir cinq doses de vaccins dont une à 10 semaines, une à 14 semaines, une à six mois, une à neuf mois et la dernière à 15 mois.
Source: www.camerounweb.com