0

Campagnes consultatives des yeux : l’Ordre national des Opticiens dénonce

Analyse Des Yeux Elle annonce une riposte contre les multiples campagnes organisées sur l’étendue du territoire

Sun, 26 Dec 2021 Source: Le Jour

Cette association annonce une riposte contre les multiples campagnes organisées sur l’étendue du territoire par des individus dépourvus de qualification professionnelle.

Campagnes tous azimuts de consultation des yeux et vente de lunettes sur l’étendue du territoire national par des individus, l’Ordre national des opticiens du Cameroun (Onoc) frappe le point. Car pour eux, ces campagnes intempestives et incontrôlées sont organisées par des individus dépourvus de toute qualification professionnelle. D’avis, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji a produit le 17 novembre 2021, une circulaire relative à l’organisation des campagnes de vulgarisation des soins des yeux sur l’étendue du territoire national afin d’endiguer ce phénomène du reste préjudiciable à l’ordre public. Parce que selon lui, ces campagnes, constituent une menace grave à la santé visuelle des populations. Pourtant, comme le rappelle la présidente du conseil de l’Onoc, Solange Douanla, toute organisation des campagnes de consultations des yeux doit être soumise à l’autorisation préalable des structures déconcentrées de l’onoc. Ainsi, le ministre de l’Administration territoriale demande aux gouverneurs de région de veiller à ce que l’organisation des campagnes dédiées aux soins ophtalmologiques soit soumise à l’autorisation préalable des instances médicales compétences, notamment les structures déconcentrées de l’Ordre national des Opticiens du Cameroun.

Engagées dans la lutte contre ces pratiques néfastes à l’ordre public sanitaire, la présidente du Conseil de l’Onoc informe par conséquent l’opinion publique nationale qu’une vaste campagne d’éradication de ce phénomène sera lancée dans les prochains jours par des autorités administratives compétentes et les forces de maintien de l’ordre sur toute l’étendue du territoire national avec la collaboration du bureau de l’Onoc.

Source: Le Jour