1

Santé : Le Cameroun reçoit 204 800 doses de vaccin pour sauver se sauver de l’épidémie du Cholera

Vaccin Afrique Du Sud 0 Lutter contre le cholera

Fri, 21 Jan 2022 Source: www.camerounweb.com

Le cholera est présent au Cameroun

Le pays amis sur pied une stratégie de lutte contre cette épidémie

La vaccination sera lancée

L’épidémie du choléra fait des ravages au Cameroun. La région du Sud-Ouest en proie au conflit séparatiste est particulièrement touchée. Le Cameroun vient ainsi de recevoir 204 800 doses de vaccins Euvichol pour une campagne de riposte contre le choléra dans la région du Sud-Ouest, confirme le ministère de la Santé publique (Minsante).

Selon Alabass Alhadji, le responsable logistique au Minsante « On va faire une campagne réactive pour riposter rapidement. Nous ne sommes plus au niveau de la prévention. Ce n’est donc pas une campagne préventive parce que l’épidémie sévit déjà », explique-t-il.

Les 204 800 doses de vaccins Euvichol sont arrivés au Cameroun avec le concours de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il s’agit toutefois d’un don de Gavi, l’Alliance du vaccin. Une organisation soutenue par la Fondation Bill et Mélinda Gates et un groupe de partenaires fondateurs. L’idée de cette alliance est d’encourager les fabricants à baisser le prix des vaccins pour les pays les plus pauvres.

Depuis quelques jours, les équipes du Minsante sont dans une phase de sensibilisation. Le but est d’enseigner aux populations les règles d’hygiène élémentaires. À commencer par le lavage systématique des mains. Cette sensibilisation concerne aussi la construction des blocs de latrines pour stopper la progression de cette épidémie. Il est prévu que « la vaccination passe après tout ça. La vaccination est un des piliers de la riposte », apprend-on du Minsante.

En novembre dernier, les agents du ministère de la santé ont engagé une lutte pour stopper une épidémie de choléra qui a fait 13 morts à Yaoundé et Ekondo-Titi, ville côtière au nord-ouest de Douala. L'épidémie, qui a touché des centaines de personnes, était survenue alors que le pays se prépare à accueillir la Coupe d'Afrique des Nations de football à partir du 9 janvier.

Source: www.camerounweb.com