0

Epervier : voici les cerveaux qui ont préparé le dernier discours inquiétant de Biya

PR PAUL BIYA DISCOURS Camerounweb Voici les cerveaux qui ont préparé le dernier discours inquiétant de Biya

Tue, 1 Feb 2022 Source: www.camerounweb.com

• Le dernier discours de Paul Biya inquiète dans le sérail

• Paul Biya veut demander des comptes à ses collaborateurs

• Les rédacteurs de ce discours jubilent



En s’adressant à la nation le 31 décembre 2021, comme il a l’habitude de le faire, Paul Biya a saisi l’occasion pour envoyer un petit message presque menaçant à ses collaborateurs. Le chef de l’Etat promet des poursuites judiciaires contre les barrons soupçonnés de détournement de deniers publics.

Ce message qui crée tant de panique dans le sérail a, selon les révélations de Jeune Afrique, été préparé par l’équipe du directeur du cabinet civil de la présidence de la République Mvondo Ayolo. Ce proche collaborateur de Paul Biya en froid avec Ferdinand Ngoh Ngoh, entend faire la lutte contre la corruption, l’arme fatale pour se débarrasser de ses adversaires.

« Tandis que, le 31 décembre, dans son discours à la nation préparé par les équipes du cabinet civil, Paul Biya a prévenu que « tous ceux qui se rendaient coupables de malversations financières ou d’enrichissement illicite en assumeraient les conséquences devant les juridictions compétentes », le DCC compte sur la lutte anti-corruption pour déstabiliser les baronnies concurrentes », écrit Jeune Afrique.



Ayolo prudent


Selon les informations révélées par nos confrères de Jeune Afrique, Mvondo Ayolo a refusé de toucher aux 13 milliards décaissés pour l’organisation de la CAN 2021. Il prend des mesures pour se protéger contre des éventuelles poursuites judiciaires.

« Les tensions étaient également vives dans les loges et tribunes VIP de l’écrin d’Olembe, où les invités ont trouvé sur leur siège deux guides de la compétition issus des administrations rivales. Pour organiser la cérémonie, Samuel Mvondo Ayolo a refusé de puiser dans les 13 milliards de F CFA débloqués à cet effet », révèle Jeune Afrique.

En effet, le DCC prétend a eu vent du tsunami qui s’abattra sur plusieurs membres du gouvernement. En plus des éjections, plusieurs ministres se retrouveront bientôt en prison selon les confidences de Mvondo Ayolo.

« Car le DCC ne fait pas que prédire à ses visiteurs que beaucoup de membres du gouvernement devront justifier de l’utilisation de cet argent, il leur laisse également entendre que certains seront limogés, voire que la justice pourrait les priver de liberté, alors que planent des soupçons de malversations regardant cet argent ».

La bataille au sommet de l’Etat s’est invitée dans l’organisation de la cérémonie d’ouverture de la CAN le 09 janvier au stade Olembe. Mvondo Ayolo aurait mis en place tout un dispositif pour rendre presque invisible Ferdinand Ngoh Ngoh pourtant loué par le président de la CAF, Patrice Motsepe.

« Le DCC a en effet initié une campagne d’affichage en hommage au chef de l’État bâtisseur de stades, portant la signature du cabinet civil de la présidence. Le patron de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, a eu beau faire applaudir Ngoh Ngoh, ce dernier a dû ronger son frein lors de cette cérémonie durant laquelle il s’est retrouvé ostracisé par son adversaire », rapporte Jeune Afrique.

Source: www.camerounweb.com