0

Etoudi : pourquoi Biya a encore annulé la cérémonie de présentation des voeux

Ceremonie De Voeux Etoudi Pourquoi Biya a encore annulé la cérémonie de présentation de voeux

Thu, 13 Jan 2022 Source: Ouest Echos

Rebelote ! Pour la deuxième année consécutive, les traditionnelles cérémonies de présentation de vœux du Chef de l’état au corps diplomatique, puis des corps constitués au Président de la République, n’auront pas lieu cette année 2022. La raison évoquée est le Covid-19. Pourtant, la Can TotalEnergies s’est ouverte le 09 janvier 2022, et se voudrait festive et populaire.

Que peut bien justifier l’annulation des cérémonies traditionnelles de présentation de aux corps constitués, une fois de plus, pour cette année 2022 ? Bien malin qui pourrait y apporter une réponse crédible. Mais toujours est-il que la raison officielle est la pandémie du coronavirus qui continue de faire des ravages dans le monde entier, et qui impose l’observation de certaines mesures barrières dont entre autres la limitation de cérémonies populaires où les contacts humains sont intenses.

A l’instar de l’année 2021, il n’y aura pas de cérémonies de présentations de vœux de nouvel an aux corps constitués nationaux. Ces cérémonies festives et budgétivores étaient initiées par le Chef de l’Etat qui, profitait de cette occasion pour étaler sa vision du îÂonde, présenter les grandes lignes de l’orientation de la diplomatie camerounaise, avant que de présenter ses vœux aux corps diplomatiques et assimilés.

Puis s’en suivait le tour des vœux aux corps constitués nationaux de présenter d’une manière spéciale à travers les salutations rapprochées du Président de la République. Cette cérémonie fastueuse, était très courue par les Parlementaires, Ministres, Généraux, Dg, responsables syndicaux, bref tous ceux qui font partie des corps constitués nationaux.

Pendant plusieurs heures, le Chef de l’état devait se tenir debout et saluer les centaines de personnalités conviées. Ces dernières ne cachaient pas leur plaisir de se plier à cet exercice, si tant est qu’il s’agissait d’un des rares moments de se rapprocher du Prince, de le toucher, si tant est qu’il est la clé de voûte des institutions au bercail.

La première dame Chantal BIYA faisait de même en ce qui concerne les femmes. Par la suite, une fois le coup d’envoi de ces cérémonies lancé, par ordre protocolaire, chaque responsable desdits corps Constitués était appelé à poursuivre cette pratique, chacun dans son administration de compétence.

Ce rituel était étalé jusque dans les démembrements territoriaux de l’administration, allant des gouverneurs aux sous- préfets. Comme il est de coutume au Cameroun, les frais de mise en bouche étaient tout aussi conséquents, de l’ordre de plusieurs millions de Fcfa, puisés dans le budget de la République.

Le mois de janvier était généralement consacré à cet exercice budgétivore, dont les retombées effectives sur la gouvernance générale sont très tenues voire controversées. Voilà que la pandémie du coronavirus .est venue momentanément stopper la gabegie. Comme en 2Ü2‘I, il n’y aura pas de cérémonies de présentations de vœux en 2022.

Pour autant, force est de reconnaître que le Covid-19 n’est qu’un prétexte pour justifier tout. Les vraies raisons de l’annulation de ces cérémonies, sont ailleurs, dont entre autres, la capacité physique du Prince à perpétuer ce qui peut apparaitre comme un calvaire.

Usure physique

Eu égard à son âge avancé (88 ans), qui déteint sur sa santé et donc sur sa vivacité, Paul BIYA n’est plus logiquement à même de se tenir debout pendant plusieurs heures, ceci sans support pour serrer la main à ses collaborateurs. Voilà pourquoi ces cérémonies ont été momentanément annulées.

Pour l’année 2022, la tenue de la Coupe d’Afrique des nations (Can) s’est ajoutée pour justifier l’annulation de ces cérémonies. Si le Covid était la raison de ces annulations, alors la Can devait se tenir logiquement à huis clos. Et pourtant, la 33ème édition se veut populaire et festive.

Malgré la jauge et la nécessité de présenter un passe-sanitaire, le Président de la République aurait pu aussi se soumettre à ces mesures barrières, et perpétuer l’un des rares moments de contacts possibles qu’ont ses ministres de le voir de près et de le toucher.

A défaut de modifier le format de ces cérémonies en les segmentant en plusieurs séquences distinctes, une jauge plus drastique, associée à la présentation de ce passe-sanitaire aurait pu être imposée à tous les corps constitués. Voilà pourquoi, la raison du Covid-19 est spécieuse pour justifier l’annulation des cérémonies de présentation de vœux aussi bien au Chef de l’Etat que dans tous les démembrements de l’administration.

Economie

L’annulation des cérémonies de présentation de vœux permet une économie substantielle des ressources de l’Etat, qui s’évaluent à plusieurs milliards de Fc fa ‘ Ces ressources peuvent être orientées ailleurs pour le bien des camerounais.

En absence de conseils de ministres réguliers au Cameroun, plusieurs autres niches d’économies sont possibles et nécessaires dans le système de gouvernance au Cameroun marqué essentiellement par la gabegie, la corruption, le clientélisme et le népotisme.

La réduction du train de vie de l’Etat impose la limitation drastique des missions àd’étranger, la réduction du budget des frais de mise en bouche par administration, la induction des charges locatives des biens mobiliers et immobiliers entre autres.

Voila pourquoi, la taxe sur les transferts numériques d’argent de l’ordre de 0,2% et qui pourrait renflouer annuellement les caisses de l’Etat de 20 à 25 milliards Fcfa est une hérésie criante, une injustice manifeste envers les couches les plus défavorisées du pays,

Source: Ouest Echos