0
Politics Fri, 21 Jan 2022

Issa Tchiroma inflige une sanction disciplinaire au maire de Lagdo

Kaga Luc est le maire de la commune de Lagdo

Il est aussi militant du FSNC

Il vient d’être suspendu

Issa Tchiroma Bakary, président du Front pour le salut national du Cameroun (Fsnc), vient de frppaer du point sur la table en prenant une décision à risque pour l’avenir politique de son parti. Dans une note signée le 17 janvier dernier, portant sanction disciplinaire, le président dudit parti politique, Issa Tchiroma Bakary inflige une suspension à l’un des membres de sa famille politique, non pas moins important. Il s’agit de Luc Kaga, cadre du Fnsc et maire de la commune de Lagdo.

La sanction de Issa Tchiroma Bakary se fonde sur les articles 28, 29 et 30 des statuts du Fsnc portant sur la discipline du parti et les multiples réunions de conciliation présidées par le Vice-président puis par le président du parti lors desquelles il a été demandé au « camarade » en infraction, de se conformer aux règles de gestion des communes édictées par la règlementation en vigueur au Cameroun et au respect de l’éthique, dont le non-respect entachait l’image du Fsnc et portait atteinte à la fortune publique, en attendant que siège la Commission de discipline du comité central du Fsnc.

Par ces faits, l’ancien ministre de la Communication décide de la « suspension de toute fonction et de toutes activités au sein du Fsnc, du camarade : Kaga Luc, par ailleurs maire de la Commune de Lagdo. L’ancien opposant à Paul Biya explique sa décision par le fait que l’actuel maire de Lagdo aurait posé des actes contraires à l’éthique et aux intérêts des populations de Lagdo et porté atteinte à l’image du parti, foulant aux pieds les promesses de campagne. Même si plusieurs vox s’élèvent déjà pour dénoncer cette décision qui selon eux n’a rien à voir avec ce qui est dit sur l’acte de suspension. En attendant que les vraies raisons de cette suspension soient évoquées, le maire continuera d’exercer sa fonction de maire, élu même s’il est le malvenu pour sa formation politique.
Source: www.camerounweb.com