3

'Le MRC m'obligeait à dépenser': Sam Sévérin Ango expose les dessous de Kamto

Kamto Ango Severin.png Maurice Kamto et Sam Sévérin Ango

Thu, 17 Mar 2022 Source: www.camerounweb.com

• Sam Sévérin Ango est revenu sur sa collaboration avec le MRC

• Dans une sortie médiatique ce jeudi, il dévoile ce que très peu de gens savent sur le parti dirigé par Kamto

• Sévérin Ango est lui-même aujourd'hui, président d'un parti politique


Sam Sévérin Ango qui a été porté récemment à la tête du parti politique "La Nationale", a partagé avec les Camerounais, ses nouvelles ambitions en prenant la tête de ce parti politique.

Sur ABK Radio, l'ancien journaliste a parlé de sa vie d'acteur politique et de sa collaboration avec le MRC où il a été viré il y a quelques années.

"C'est dans l'équipe du MRC que j'ai vraiment été acteur politique. J'ai abandonné mon projet d'adhésion à l'UNDP qui me proposait des avantages colossaux, pour intégrer le MRC qui m'obligeait plutôt à donner, à dépenser. On ne me donnait rien du tout au MRC en terme d'avantage au MRC", a déclaré Sam Sévérin Ango.

"Nous nous sommes sentis abandonnés par Maurice Kamto dans le Sud. Il n'y est jamais allé en visite alors que c'était là-bas qu'on l'attendait le plus. Ce qui m'a choqué dans le MRC est le fait que je n'ai pas reçu tous les soutiens du parti pour travailler dans une région fermée à l'opposition comme le sud", a-t-il ajouté.

Sam Severin Ango est depuis à peu près deux semaines, président d’une formation politique. Le journaliste a pris les rênes du parti politique dénommé "La Nationale". Il s’agit d’un vieil parti politique crée en 1996 par le feu Abel Eyinga, mais qui n’a jamais fonctionné faute de leadership.

Avec l’arrivée de Sam Severin ANGO qui n’est pas un néophyte en politique, on espère que cette formation politique va décoller.

Si Sam Severin Ango est devenu président de ce parti politique. Ce n’est pas tant parce qu’il méritait. Plusieurs sources ont indiqué que dans le cafouillage des dissensions entre les militants de ce parti, l’ancien militant du MRC aurait profité pour arracher la tête de ce parti.

Journaliste bien connu du landerneau médiatique au Cameroun, longtemps resté dans le silence après l’incendie de sa maison en 2019, il sort enfin de sa réserve.

Source: www.camerounweb.com