1

Libération des prisonniers politiques : les fronts se multiplient, Paul Biya sous pression

Les Prisonniers Politiques Front Les Prisonniers du MRC

Fri, 21 Jan 2022 Source: www.camerounweb.com

• Un nouveau comité de lutte pour la libération des détenus politiques vient de naître

• Il s’agit du Comité de libération des prisonniers d’Opinion (CLPO)

• Ce comité veut adopter une nouvelle approche de lutte



Les fronts se multiplient pour exiger la libération des détenus politiques au Cameroun. Alors que Maurice Kamto se tourne vers la justice internationale, sans oublier la diaspora qui accentue la pression, un nouveau front vient de s’ouvrir au pays. De quoi mettre d’avantage la pression sur le régime de Paul Biya.

Dans le but de lutter pour la libération de tous les prisonniers d’opinion au Cameroun, un Comité de libération des prisonniers d’Opinion (CLPO) a été porté sur les fonts baptismaux . Le CLPO est une initiative « inclusive » et non « partisane » du Cadre Citoyen de Concertation (C3). L’objectif de ce est de coordonner les efforts des uns et des autres pour obtenir par tous les moyens légaux et pacifiques la libération de tous les prisonniers d’opinion au Cameroun.

Plusieurs détenus politiques croupissent dans les prisons au Cameroun. Récemment, le tribunal militaire de Yaoundé a condamné, à des peines de prison, plusieurs opposants interpellés le 22 septembre 2020 lors des manifestations pour exiger la démission du Président camerounais, Paul Biya.Alain Fogue, trésorier du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) et Bibou Nissack, porte-parole de l’opposant Maurice Kamto ont écopé chacun de 7 ans de prison. Plusieurs autres membres du MRC ont été, aussi, condamnés à des peines allant d’un an à six ans d’emprisonnement.



Camerounweb vous propose le communiqué rendu public aujourd’hui par les initiateurs de ce comité.





Communiqué de presse

Yaoundé, le 21 Janvier 2022

LE CADRE CITOYEN DE CONCERTATION (C3) INITIE UN COMITE DE LIBERATION DES PRISONNIERS D’OPINION DU CAMEROUN (CLPO)

Depuis quelques années, les Camerounais assistent impuissants à une série de condamnations des citoyens à de lourdes peines d’emprisonnement pour leurs opinions. Afin de libérer TOUS les prisonniers d’opinion au Cameroun, un Comité de Libération des Prisonniers d’Opinion (CLPO) a été créé. Le CLPO est une initiative INCLUSIVE et NON PARTISANE du Cadre Citoyen de Concertation (C3).

Pour le CLPO, un prisonnier d’opinion est une personne qui n’a eu recours ni à la violence ni prôné son usage mais qui s’est fait emprisonner en raison de l’expression pacifique de ses convictions politiques. Le Comité entend travailler avec toutes les bonnes volontés (Familles des détenus, Associations de Défense des Droits Humains, Leaders de partis politiques et de la Société Civile, Personnalités religieuses et traditionnelles, intellectuels et simples citoyens) dans un but unique : Coordonner les efforts des uns et des autres pour obtenir par tous les moyens légaux et pacifiques la libération de TOUS les prisonniers d’opinion au Cameroun, sans distinction d’appartenance idéologique. Nous sommes convaincus que la libération des prisonniers rehaussera le standing démocratique du Cameroun, contribuera à détendre l’atmosphère sociale et concourra au retour d’une paix durable dans notre cher pays.

Notre approche prend en compte les expériences passées en matière de libération des prisonniers politiques. Elle consistera à :

- Demander la libération de TOUS les prisonniers sans exception

- Associer à la démarche toutes les organisations ayant des prisonniers.

- Travailler avec les familles des prisonniers d’opinion

- Collaborer avec toutes les associations et personnalités qui œuvrent à la libération des prisonniers

- Préserver le caractère inclusif et non partisan du Comité et de ses actions.

- Soutenir le droit des détenus à garder leurs opinions tout en évitant le piège de la confrontation stérile et de la récupération politicienne

Les actions immédiates du CLPO sont les suivantes :

- Recensement des Prisonniers d’Opinion

- Création d’un collectif des parents des détenus

- Accompagnement du Collectif des Parents des détenus dans leur démarche gracieuse en vue de l’obtention de la libération de leurs proches

-Mise en ligne d’une pétition pour recueillir le soutien des organisations, personnalités et citoyens qui souhaitent la libération des prisonniers d’opinion.

Les autres actions vous seront communiquées en temps opportun

A propos du C3

Initiée en juillet 2020, Le Cadre Citoyen de Concertation est une méta-organisation, le plus large regroupement d’organisations au Cameroun. Il compte à ce jour une soixantaine de partis, associations et personnalités, et reste ouverte à toutes les organisations existantes qui adhèrent à son approche faite de respect, de tolérance et de recherche permanente de mutualisation des énergies pour le l’intérêt général.

Le C3 offre une plateforme d’interaction et de concertation constructive entre les acteurs politiques et sociaux du Cameroun sur les questions d’intérêt général. Le premier objectif du C3 est d’amener les membres à se parler et à mieux se connaitre. Le deuxième objectif est de les encourager à identifier les causes politiques ou sociales d’intérêt commun et à mutualiser leurs énergies autour de ces causes.

La Création du Comité de Libération de TOUS les prisonniers d’opinion est un exemple parfait de ce que peut produire une collaboration saine et sincère entre acteurs politiques et sociaux de tous les bords.

Pour le Comite de Libération des Prisonniers d’Opinion

DJEUKAM TCHAMENI

Président du Réseau des Organisations Civiles (ROC)

Initiateur du C3

Source: www.camerounweb.com